Retraites : les projections ne dépendront plus du plein emploi

le
9

INFO LE FIGARO - Le Conseil d'orientation des retraites mettra dorénavant en valeur les projections financières des retraites fondées sur un taux de chômage de 7%, et non plus de 4,5%. Une hypothèse que le COR ne supprime pas non plus complètement.

L'hypothèse d'un retour au plein emploi ne servira - presque - plus à prévoir l'avenir financier des retraites. Le Conseil d'orientation des retraites (COR), qui produit les projections officielles du système de retraite, a décidé ce mercredi de faire passer au deuxième plan ses projections financières fondées sur le retour à un taux de chômage de 4,5% dans les quinze ans. Sans abandonner pour autant cette l'hypothèse, le COR a décidé de mettre dorénavant en valeur les scénarios fondés sur un taux de chômage de 7%.

La mesure est loin d'être symbolique. Elle signifie par exemple qu'une très probable prochaine réforme des retraites ne pourra pas être construite sur un scénario de retour au plein emploi à l'horizon 2030, perspective jugée peu probable aujourd'hui par nombre d'observateurs.

Certes, l'hypothèse de 7% de chômage dans quinze ans reste «volontariste», dit-on au COR. Mais l'institution espère qu'en prenant cette décision, elle mettra fin aux critiques sur son supposé trop-plein d'optimisme, alors qu'elle calcule diverses projections à partir des multiples hypothèses de chômage - comprises entre 4,5% et 10% - et de croissance de la productivité - entre 1% et 2%.

Le hic, c'est que le «scénario B», basé sur un retour au plein emploi à terme, était jusqu'à présent repris par les commentateurs comme le scénario «central» du COR. Il faut dire qu'il se situe entre le scénario A (plus optimiste) et C (plus pessimiste). Le COR, en réponse, affirme qu'il n'a jamais favorisé un scénario par rapport à un autre. Malgré tout, ce «scénario B» a été utilisé par le gouvernement pour estimer les effets de la réforme des retraites de la ministre des Affaires sociales Marisol Touraine.

Ne pas braquer les syndicats

L'hypothèse de retour au plein emploi ne sera plus qu'une des nombreuses variantes économiques au sein de son rapport annuel de juin prochain. Il s'agit pour l'institution, où siègent notamment syndicats et patronat, de ne pas braquer les organisations contestataires, comme la CGT. Cette dernière est en effet très attachée aux hypothèses économiques favorables. Elle avait demandé, ces dernières années, que le COR ajoute un scénario très rose à sa palette de projections (le Medef, en revanche, avait commandé un scénario plus gris).

Lors de son prochain rapport, programmé pour juin, le COR ne présentera donc plus des résultats projetés à horizon 2060 à partir des trois scénarios classiques A, B et C. Il affichera dans un premier temps les résultats financiers des retraites obtenus avec un taux de chômage de 7% et différentes hypothèses de croissance de la productivité. Dans un deuxième temps, il présentera les résultats obtenus avec différents scénarios - dont un avec le taux de chômage de 4,5% - tournant autour de différents taux de croissance de la productivité.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1961G il y a 11 mois

    la tva peut aider à résoudre le problème . il faut passer la tva à 25% et faire comtribuer le consommateur pour la retraite . avec la tva , pas d'injustice , tout le monde paye . les français sont attachés à la retraite à 60 ans et 5 points de tva rapporteraient 50 milliards . cette tva peut aussi servir à la sécu qui est très défficitaire . quand on consomme , on finance sa retraite . même les retraités qui sont privilégiés payeront en consommant

  • troteldo il y a 11 mois

    Oui Privé = tiers état. Fonctionnaires hauts salaires ! Retraites à 50 ans à taux de remplacement de 90 %, primes démesurées, richesse insolente ... Privé petits salaires, pas de primes, pas de 13 ème mois, retraite infime ...

  • j.barbe6 il y a 11 mois

    Syndicat, PS, fonctionnaire : trilogie macabre de la France.Secteur privé = Tiers Etat.

  • mlemonn4 il y a 11 mois

    Ils en ont mis du temps nos élites pour prendre conscience que le plein emploi en France est en réalite du chomage de masse! Et ces technocrates dirigent et gèrent ce pays! Nous voyons chaque jour, mois après mois et année après année depuis plus de 40 ans leurs réstultats pitoyables et catastrophiques pour les français dont 1/5 de la population vit dorénavant au seuil de pauvreté et ne parlons pas de ceux qui sont dans la précarité. C'est la France du 21ème siècle de nos technocrates qui gagne!

  • M1945416 il y a 11 mois

    Sur l'ensemble de la période de versement estimée, les retraites de la fonction publique représentent aujourd'hui un engagement total variant, selon le taux d'actualisation, de 1200 à 1400 milliards€. Autrement dit, l'Etat s'est engagé à verser à ses fonctionnaires une somme équivalent à 70% de la dette publique au titre des pensions.

  • M1945416 il y a 11 mois

    Dans ce tableau apocalyptique, d'autres données font froid dans le dos. A l'horizon 2050, par exemple, selon le taux d'actualisation, le besoin en financement du système de retraites publiques devraient osciller entre 62 et 68 milliards€. Un effort colossal à consentir pour une population très limitée.

  • M1945416 il y a 11 mois

    Autre chiffre choc: 30% de la dérive des dépenses de l'Etat depuis 2006 sont dus aux retraites des fonctionnaires. Sur les 26 milliards (1,3 point de PIB!) d'augmentation des dépenses de l'Etat, 8 milliards ont servi à financer le système de retraites du public. Cette augmentation a été totalement financée par la dette.

  • frk987 il y a 11 mois

    Lorsque j'avis lu les 3 hypothèses du COR pour la réforme du temps de Sarkozy je n'en croyais pas mes yeux, la plus pessimiste des hypothèses correspondait en fait à un délire d'optimisme. Et l'on continue du reste. tant qu'on ne voudra pas dire que 10% est un taux optimiste et 20% hélas un taux réaliste, le COR c'est de la fumisterie comme tous les comités Théodule lorsqu'on veut mettre la cendre sous le tapis en enterrant un problème.

  • faites_c il y a 11 mois

    Et après on nous dira que le COR est composé d'experts mais ce sont des experts en tripatouillage de chiffres et absolument pas des personnes qui utilisent des hypothèses de terrain réalistes! Un taux de chômage à 4.5% n' a pas été vu depuis les années 1960, il est donc totalement irréaliste!!! Un taux de chômage à 8 voir 9% serait beaucoup plus réaliste et tant mieux si le taux de chômage est un peu plus faible en 2030!