Retraites : les Français se considèrent mal informés

le
18
Selon une étude d'Accenture, 57% des sondés ignorent combien ils toucheront une fois à la retraite.

Pour plus de la moitié des Français, le système des retraites obéit à des règles obscures qu'ils ne savent pas déchiffrer. Selon une étude du cabinet de conseil Accenture, reprise par RTL sur son site internet, 57% des citoyens ignorent combien ils toucheront une fois à la retraite. 38% des personnes interrogées sont même incapables de formuler le nom de leur caisse de retraite. Difficile, dans ces conditions, de faire valoir leurs droits. Si les Français ont compris les enjeux globaux pour la pérennité du système, c'est au niveau individuel qu'ils souhaitent être mieux accompagnés pour bénéficier d'une simulation fiable et objective.

Le système français des retraites, régulièrement réformé, reste d'une opacité rare. Il existe 35 régimes de base, dont une dizaine de caisses différentes uniquement pour les professions libérales. Entre la retraite de base, complémentaire, d'entreprise et individuelle, les Français sont égarés. Les mécanismes varient nettement en fonction des branches d'activité et des catégories socio-professionnelles. Beaucoup de Français sont polypensionnés car ils ont effectué des réorientations au cours de leur carrière qui ont impliqué un changement de caisse. Les pensionnés touchent par conséquent en moyenne trois retraites et demi, ce qui représente quatre virements différents par trimestre et pose des problèmes pratiques de paiement. Le système est rendu d'autant plus complexe que nombreux sont les retraités qui touchent des pensions de réversion: une partie des versements dont bénéficiait leur conjoint décédé. Un complément qui peut être aisément supprimé si un certain nombre de conditions strictes ne sont pas remplies.

A ce jour, obtenir des informations personnalisées auprès des diverses caisses de retraite n'a rien d'aisé. S'il existe un droit à l'information depuis 2003, les organismes ne peuvent faire face aux demandes d'entretiens en tête à tête. Pourtant, 87% des sondés considèrent que pouvoir contacter directement un conseiller devrait être un chantier prioritaire de réforme. Les Français expriment également la nécessité de constituer un espace unifié de contact, qui établirait un lien entre les différents régimes, à l'instar de l'Italie. Les Français reçoivent certes un relevé individualisé de leur situation à 35 ans, puis tous les cinq ans, mais certains peinent encore à déchiffrer ce document ou même oublient son existence. Le rapport Moreau sur l'avenir des retraites préconise ainsi la création d'un «guichet unique» sous forme de compte individuel de retraite en ligne qui servirait d'interface entre l'assuré et ses régimes.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • d.jousse le lundi 19 aout 2013 à 12:23

    on sait combien on paye mais pas ce que l'on va toucher. Donc, quand on ne comprend pas, on n'adhère pas.

  • gpadbol le lundi 19 aout 2013 à 11:25

    Si réforme de retraite il y a at si notre systeme est dit solidaire, cela doit concerner tout le monde, y compris les pensionnés.

  • SuRaCtA le lundi 19 aout 2013 à 11:24

    Effectivement les liens sont très explicites et montrent clairement que certains (secteur publique) sont plus égaux que d'autres (secteur privé)... à la fois en terme de corisation et de pensions. Est-ce cela l'égalité, ce gouvernemtn nous parle à longeur de temps de "justice sociale" mais dans les faits menne un politique d'injustice entre le secteur publique et le secteur privé !

  • m1234592 le lundi 19 aout 2013 à 09:47

    Ce gouvernement n'aura jamais le courage de remettre en cause les .onneries de celui qu'ils célèbrent comme le plus grand d'entre eux (avant ou après mytherrant ?): Pierre M. dit gros quinquin (lampion en ch'ti) le 1er sinistre aux 3 dévaluations non compétitives du franc et de la retraite non financée à 60ans. Son complice : D.S.K. le meilleur économiste, socialiste, de France ...

  • m1234592 le dimanche 18 aout 2013 à 12:48

    En cas de déficit d'une caisse les cotisants doivent avoir le choix entre adhérer au régime général et à ses conditions, à l'ajustement des retraites aux moyens disponibles, à l'augmentation des cotisations nécessaires ou ...Le déficit du régime des retraites publics et spéciaux qui sont financés par le déficit public devrait être publié chaque année et son financement faire l'objet d'un vote spécifique dans les assemblées.

  • m1234592 le dimanche 18 aout 2013 à 12:43

    Très bien le tableau, il permet de comparer glogalement les conditions de départ en retraite MAIS il manque une donnée essentielle : la situation comptable des différentes caisses avant qu'elles aient pompé dans les autres caisses et dans le déficit public Les français ont-ils le droit de la savoir ?

  • m1234592 le dimanche 18 aout 2013 à 12:40

    En 1988 un socialiste avait pointé du doigt le problème du financement des retraites dans le service public, rapport à l'appui ... de 1988 à 2002 qu'ont fait les socialistes au pouvoir ?

  • M3366730 le samedi 17 aout 2013 à 12:56

    A LIRE : http://www.ifrap.org/Les-Echos-Retraites-l-impact-de-la-convergence-des-regimes-du-public-et-du-prive-chiffre,13469.html http://www.ifrap.org/Majoration-de-retraite-pour-enfants-focus-sur-une-inequite-public-prive,13465.html ET SUR UN AUTRE SUJET http://www.ifrap.org/Le-prochain-dossier-de-la-Fondation-iFRAP-sur-l-Education-deja-salue-dans-les-medias,12151.html

  • M3366730 le samedi 17 aout 2013 à 12:50

    Il Y A DEUX SYSTEMES : LE PRIVE DONT LES COTISATIONS PATRONALES ET SALARIALES CORRESPONDENT A CE QUI EST VERSE ET LA FONCTION PUBLIQUE & REGIMES SPECIAUX QUI SONT EN GRANDE PARTIE FINANCES DIRECTEMENT PAR LES CONTRIBUABLES, LES CLENTS (EDF, ETC....) ET PAR UN SIPHONNAGE DANS LES CAISSES DU PRIVES, IL FAUT REMETTRE DE L'EGALITE DANS TOUT CELA, A LIRE : http://www.ifrap.org/Convergence-des-systemes-de-retraites-public-prive-une-economie-de-10-5-milliards-en-2020,13470.html

  • gl060670 le samedi 17 aout 2013 à 12:07

    Depuis 40 ans on nous dit que nos retraites seront minables. ceux qui n'ont pas prévus un complément sont inconscients.