Retraites : les Français préfèrent travailler plus longtemps mais payer moins

le
4
Retraites : les Français préfèrent travailler plus longtemps mais payer moins
Retraites : les Français préfèrent travailler plus longtemps mais payer moins

Alors que «le rapport Moreau» avançant les pistes pour réformer le système des retraites sera remis, demain, à Jean-Marc Ayrault et avant la conférence sociale des 20 et 21 juin, qui devrait permettre de connaître les orientations du gouvernement, plus d'un Français sur deux se déclare favorable aux solutions qui consistent à allonger la durée de la vie active.

L'objectif est d'éviter que le système des retraites par répartition connaisse un déficit de plus de 20 milliards d'euros en 2020 comme le prévoit le Conseil d'orientation des retraites (COR) si rien est fait. D'ores et déjà, le gouvernement a prévenu que des «efforts seront demandés à tout le monde».

Dans ce sondage CSA-BFMTV, réalisé le 11 et 12 juin auprès de 950 personnes, seulement 30% des personnes privilégient l'augmentation des cotisations pour sauvegarder le système actuel. Toutefois, chez les partisans d'un allongement de la durée de la vie active, 21% se disent pour une augmentation de la durée de cotisations et 31% pour le relèvement de l'âge légal de départ à la retraite.

L'augmentation des cotisations préférée par 42% des sympatisants de gauche

A plusieurs reprises, le gouvernement a fait savoir que la piste de l'allongement de la durée de cotisation était privilégiée (elle est aujourd'hui de 41,5 années). La durée pourrait atteindre 43 ou 44 ans, comme le demande le Medef. En revanche, le relèvement de l'âge légal de départ à la retraite, fixé à 62 ans lors de la réforme de 2010, est un sujet beaucoup plus sensible et symbolique, surtout pour un gouvernement de gauche. D'ailleurs, si près de 60% des cadres se disent favorables à ces mesures sur la durée de la vie active, ce pourcentage descend fortement chez les ouvriers, qui y sont majoritairement opposés à 56 %.

En revanche, l'augmentation des cotisations ne fait pas recette, même si 42% des sympatisants de gauche préfèrent cette solution. En effet, le rapport ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le jeudi 13 juin 2013 à 10:39

    35h et retraite à 60, c'était de la folie socialiste, l'un ou l'autre mais les deux de l'inconscience. Bien content que ce soit eux qui doivent régler les folies de leurs ancêtres dont le grand Mauroy dont on nous a cassé les oreilles sur sa calamiteuse gestion.

  • M1961G le jeudi 13 juin 2013 à 10:26

    en fait ,les français sont égoistes et préfèrent les réformes qui ne les touche pas.le retraité est pour l'allongement de la durée de cotisation car pas concerné.en réalité ,réformer c'est simple il suffit de jouer à égalité sur tout les paramètres.de cette façon ,tout les français contribus à l'effort.les retraités étant des priviligiés qui pour la plupart sont partis avant 58 ans doivent participer massivement à l'éffort.

  • reg1046 le jeudi 13 juin 2013 à 10:20

    Tout ca c'est du blabla. Ce qu'il faut c'est de la croissance.

  • M8620427 le jeudi 13 juin 2013 à 09:32

    Le seul problème, c'est que la question était biaisée dès le départ. En effet, selon un sondage privé, les Français préférent travailler plus (40h/semaine)et ne pas augmenter la durée de cotisation. De plus, les rentrées financières seraient pratiquement immédiate, alors que l'augmentation de la durée de cotisations est à plus long terme.Il ne faut pas oublier que le système de répartition avait été calculé au départ sur une base de 48 h/semaine.