Retraites : les fonctionnaires veulent un compte pénibilité

le
15
INFO LE FIGARO - Outre les fonctionnaires, la reconnaissance de la pénibilité intéresse aussi les professions libérales.

Le «compte personnel de pénibilité», qui sera instauré en 2015 dans le cadre de la réforme des retraites pour les seuls salariés du privé, rend déjà jaloux les fonctionnaires. Certes, les agents qui exercent des métiers réputés difficiles bénéficient déjà d'un statut d'exception, les «carrières actives», qui leur accorde une retraite précoce.

Ce statut laisse donc de côté certains métiers qui pourraient bénéficier du compte pénibilité... s'ils étaient exercés dans le privé. Comme, nouvellement, les infirmières ou les contractuels qui n'y ont pas droit en raison de leur statut de «précaire» de la fonction publique. «Il ne faut pas que le même métier, dans le public et le privé, ouvre des droits différents à la pénibilité dans le public et dans le privé», fait valoir Philippe Soubirous, de FO Fonction publique. La CFDT, qui juge impossible de mettre en ½uvre pour l'heure une telle avancée, réclame tout de même une réflexion avec le gouvernement sur le sujet. Quant à la CGT, elle ne veut pas introduire le compte pénibilité dans le public qui offrirait au mieux un départ anticipé à la retraite de deux ans, contre cinq pour les «carrières actives». La centrale de Montreuil plaide plutôt pour un élargissement des carrières actives.

Outre les fonctionnaires, la reconnaissance de la pénibilité intéresse aussi les professions libérales. À commencer par les médecins dont le principal syndicat, la CSMF, réclame un compte pénibilité. «Les praticiens sont confrontés aux gardes de nuit enchaînées avec les journées de travail sans repos, au travail debout, au stress, et parfois à des conditions d'insécurité», rappelle la CSMF. G. G.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • neutro le jeudi 5 sept 2013 à 16:26

    Ceci montre bien l´hypocrisie de certains syndicats.Ils ont récemment lancé l´argument que les taux de remplacement des retraités du public étaient du même ordre que dans le privé.Quand bien même cela serait vrai, ils oublient soigneusement de dire que les retraités du public et assimilés profitent plus longtemps de leur retraite: ils partent plus tôt et ont une longévité plus longue, les cotisations devraient donc être plus fortes, ce qui est loin d´être le cas...

  • M4358281 le jeudi 5 sept 2013 à 15:42

    c'est un gag à La Coluche ..ou quoi ?

  • M7847994 le mercredi 4 sept 2013 à 15:50

    Cela fait longtemps qu'ils l'ont le compte pénibilité Ce compte pénibilité sera comme les débuts des 35 heures; une usine a gaz ou personne ne va s'y retrouver et bien entendu une fois de plus à la charge des entreprises

  • conti77 le mercredi 4 sept 2013 à 11:09

    C'était couru d'avance : le compte pénibilité pour ceux qui ont le plus gros pouvoir de nuisance. Pays de M....

  • faites_c le mercredi 4 sept 2013 à 11:07

    Il y a un truc que je ne comprends pas :Mme Touraine affirmait que les notion et définition de pénibilité avaient été entérinées il y a "longtemps" par le patronat et les syndicats et que donc il n'y avait aucun problème pour mettre en place le compte pénibilité! De l'article ci-dessus, je comprends que les notions et définitions sont loin d'être complètes et que l'on est absolument pas prêt à créer un compte mais uniquement prêt à taxer les employeurs car cela les socialistes savent le faire!!!

  • imagine7 le mercredi 4 sept 2013 à 10:03

    OK pour les infirmières

  • dlabore le mercredi 4 sept 2013 à 09:29

    surtout pour les enseignants 18/H semaine et mm moins pour certains et pendant 32 semaines par ans

  • nitram.g le mercredi 4 sept 2013 à 09:08

    du chantage ! où est la pénibilité que l'on me l'explique. le gros rondouillard va y être sensible ce sont ces électeurs....

  • facon12 le mercredi 4 sept 2013 à 09:03

    et puis quoi encore envoyez les travailler sur les chantiers ou en usine ils comprendront le mot pénibilité.

  • nic.sail le mercredi 4 sept 2013 à 09:01

    les concours de la fonction publique sont ouverts à tous, j'ai connu les 2 milieux et de chaque côté, il y en a qu'ils sont cools sans parler de membres de conseil d'administration de grosses boites privées recasés à titre honorifique payer à prix d'or pour ne rien foutre.comme je l'ai déjà dis venez voir le boulot d'une infirmière de samu ou d'une aide soignante, vous ne tiendrez pas 15 j avec salaire de misère, weekends ..