Retraites : le va-tout de la gauche au Sénat

le
0
Les sénateurs socialistes veulent exercer une pression maximale sur le gouvernement.

Martine Aubry harangue ses troupes. À quelques heures de l'ouverture des débats au Sénat sur la réforme des retraites, la première secrétaire du PS a prévu de rendre visite ce matin aux sénateurs socialistes. Un discours de mobilisation avant la dernière étape des discussions parlementaires, dernière chance pour le PS de peser sur la réforme et tenter d'en obtenir le retrait. «Nous sommes à la mi-temps parlementaire, nous espérons que la deuxième mi-temps sera meilleure que la première», résume le porte-parole du parti, Benoît Hamon.

La stratégie est calée. Elle repose sur une double pression. Celle qu'exerceront les sénateurs dans l'Hémicycle d'un côté, celle qu'organiseront les syndicats dans la rue de l'autre. «Seule la conjonction du débat parlementaire et de la mobilisation sociale peut amener le gouvernement à ouvrir les yeux», assure Jean-Pierre Bel, le patron des sénateurs socialistes. Quitte à jouer l'obstruction parlementaire ? «La questio

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant