Retraites: le gouvernement contraint au vote bloqué

le
1
Alain Vidalies, ministre des Relations avec le Parlement, fait face à la grogne des élus Verts, PRG et PCF sur le report de la revalorisation des pensions.

Du rififi dans les rangs de la majorité. Le gouvernement a de plus en plus de mal à tenir ses troupes parlementaires, à l'Assemblée nationale comme au Sénat. La réforme des retraites, emblématique s'il en est, est manifestement mal accueillie dans les deux Assemblées. Une partie de la gauche n'accepte pas le report de la revalorisation annuelle des pensions du 1er avril au 1er octobre prochains, prévu à l'article 4 du projet de Marisol Touraine. Le ministre des Relations avec le Parlement, Alain Vidalies, a été contraint de réclamer jeudi un vote bloqué en deuxième lecture sur l'ensemble de la réforme des retraites, qui aura lieu mardi prochain à l'Assemblée.

Le report de six mois de la revalorisation des pensions avait déjà été rejeté par les députés, en première lecture, huit députés PS ayant prétex...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le samedi 23 nov 2013 à 00:27

    Contraint?...Vous avez dit contraint?...Tien, comme c'est bizarre !!!...