Retraites : la revalorisation est bien reportée de six mois

le
28
Retraites : la revalorisation est bien reportée de six mois
Retraites : la revalorisation est bien reportée de six mois

Les députés PS ont réparé leur bourde. L'Assemblée nationale a rétabli vendredi soir le report de six mois, du 1er avril au 1er octobre, de la revalorisation annuelle des retraites. Les parlementaires ont par la même occasion achevé l'examen du projet de loi sur la réforme des retraites, dont le vote solennel est prévu mardi.

Pourtant, mercredi, cette mesure avait été rejetée... par erreur. L'article avait été supprimé par 44 voix contre 39, en raison du vote de huit députés socialistes, qui avaient aussitôt fait savoir, sur le procès-verbal de la séance, qu'ils s'étaient trompés lors du scrutin électronique. Les opposants à la réforme avaient vu dans ce vote la preuve de réticences jusque dans les rangs socialistes.

EELV et le Front de gauche contre cette mesure

En demandant aux députés de revenir sur leur vote, la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, a expliqué que cette mesure constituait «un élément de l'équilibre de la réforme, qui repose sur une contribution de l'ensemble des générations». Mais, a-t-elle ajouté, «le gouvernement a entendu les préoccupations concernant le pouvoir d'achat des retraités modestes». Il y a répondu, selon elle, par des dispositions du projet de loi concernant les femmes, les retraités agricoles et les handicapés. La mesure, dont sont exemptés les titulaires du minimum vieillesse, fera réaliser l'an prochain une économie de 800 millions d'euros à la Sécurité sociale.

Ce rétablissement de l'article 4 du projet de loi sur les retraites a été voté par 52 voix contre 26, seuls les socialistes l'approuvant. L'opposition, mais aussi le Front de gauche ou EELV, l'ont rejeté. A l'image de Véronique Massonneau, la député écolo de la Vienne qui avait été moquée par un parlementaire UMP imitant la poule pendant son intervention sur le texte mardi, qui a fait part de ses regrets sur Twitter dans la nuit.

Rétablissement -hélas !- de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M601364 le mercredi 16 oct 2013 à 17:10

    Là ils vont perdre des votes !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • M601364 le mercredi 16 oct 2013 à 17:07

    Comment savent-ils qu'ils s'étaient trompé ,il n'y a pas de secret du scrutin !! un scandale

  • roulio86 le lundi 14 oct 2013 à 10:21

    et la retraite de parlementaires qui ne cotisent pratiquement pas et touchent un max au bout de seulement un mandat ...quand est ce qu'on la reforme...on entend pas beaucoup le gouvernement et la cour des comptes sur ces sujets.....il est plus facile de taxer le pauvre peuple.....quel gouvernement de voleurs et de min-ables.....la porte c'est maintenant....

  • M7287746 le lundi 14 oct 2013 à 09:45

    Lenip tu peux nous raconter de belles histoires pour tenter de sauver le montant de ta retraite sur le dos des générations futures. La semaine des 40h c'est en 1946. Es-tu en retraite depuis 67 ans? La cinquième semaine de congés payés c'est en 1982? Es-tu en retraite depuis 31 ans? Quant aux difficultés des retraités c'est une honte de généraliser. Nous connaissons tous des petits retraités et des gros. Les efforts devraient être partagés, équitablement partagés.

  • dekeran le lundi 14 oct 2013 à 09:25

    L'Arrco gérée par les partenaires sociaux pourrait bien se voir siphonner les 40 milliards d'Euros de réserves soit un an de versement des retraites. Il faut bien lerappeler que ces réserves sont le fruit du travail des salariés du privé. C'est honteux!!

  • lenip le lundi 14 oct 2013 à 08:58

    Pour ceux qui ont la memoire courte ceux qui sont en retraite actuellement la grande majorité n a pas connu les 35 heures c etait pour eux 55 h par semaine en moyenne 6 jours sur 7 les 5 semaines de congés et les RTT non plus, pour les plus anciens 2 semaines de CP ils allaient au travail a pied ou en vélo et qu est ce qu ils touchent une petite retraite qui ne permet pas de vivre correctement arretons de taper sur les retraités ils ont bien merite leur retraite !!!!!

  • muck12 le dimanche 13 oct 2013 à 23:02

    la descente au enfer va commence pour le PS

  • sarestal le dimanche 13 oct 2013 à 21:13

    Le traitement des retraites en France est une vaste "couillonnade".A ce jour, on laisse encore partir des gens en retraite à 52 ans et on fait gober aux autres qu'ils doivent travailler jusqu'à 62 (ps) ou 65 ans (ump) ?Le + étonnant est que ceux qui proposent et promulguent ces lois font très attention à ne pas froisser le système. Allez savoir pourquoi ?La soupe est bonne !

  • best01 le dimanche 13 oct 2013 à 18:49

    si la droite avait pris cette mesure que n'aurions nous pas entendu ;quelle honte un jour ca explosera;je suis retaité avec 1000 e par mois

  • gilcala le dimanche 13 oct 2013 à 18:14

    Décision sournoise de ce gouvernement qui ne sait pas comment faire des économies.S'attaquer aux retraités par définition seuls et non représentés par des organisations, est d'une lâcheté incommensurable : le non respect d'un "contrat" est une cause de condamnation devant n'importe quel tribunal.Où sont-elles ces économies ? La loi de finance 2014 va remettre en question et supprimé denombreuses règles établies de longues dates par les gouvernements antérieurs.