Retraites: la politique de l'autruche

le
0
(lerevenu.com) - ?Les Français s'attendent en moyenne à vivre dix-neuf ans après l'âge de leur retraite, mais considèrent que leur épargne ne durera que neuf ans?, selon l'étude de la banque HSBC ?L'Avenir des Retraites-Une nouvelle réalité?. Il reste donc en moyenne dix années à vivre sans aucun financement complémentaire. Cette absence d'épargne en fin de vie est d'autant plus préoccupante que c'est à ce moment-là, explique l'étude, que survient une augmentation des dépenses liées aux problèmes de santé et de dépendance. En parallèle, la confiance en l'État providence a, cette année, fortement progressé en France, en dépit d'une situation déficitaire des régimes de retraite publics bien connue. 

Ce n'est pas le moindre des paradoxes : ?Les Français aspirent à une retraite active et estiment leur revenu idéal pour cette période à 26.000 euros, alors que le revenu médian d'un ménage de retraités se situe autour de 18.370 euros?, observe l'étude. En dépit de la conscience qu'ont les Français des manques financiers futurs auxquels ils seront exposés, ils n'épargnent pas assez par rapport à leurs aspirations et sollicitent leur épargne retraite dès qu'un événement inattendu intervient.

L'étude révèle aussi que plus d'un Français sur trois (36%) n'épargne pas du tout pour sa retraite. Et, quand ils épargnent, les Français le font principalement pour se constituer une épargne de précaution et ?parer à un coup dur? (une personne sur deux). Ce faible niveau d'épargne retraite est dû en partie à l'âge moyen auquel les Français commencent à épargner dans cet objectif (30 ans), qui est le plus tardif au monde. Ils épargnent aussi peu, avec une épargne retraite mensuelle moyenne de 86 euros. 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant