Retraites : l'assurance chômage paiera l'addition

le
0
Si le taux d'emploi des seniors ne décolle pas, le report de l'âge légal de départ en retraite prévu par la réforme entraînera un surcoût de 440 à 530 millions d'euros pour l'assurance chômage, selon un rapport de l'Unédic que s'est procuré La Tribune.

Les services de l'assurance chômage ont rendu un rapport révélant l'impact de la réforme des retraites sur les comptes de l'Unédic. Selon le quotidien La Tribune qui publie ce mardi des extraits de l'étude, le report de l'âge légal de départ en retraite (62 ans) et celui de la retraite à taux plein (67 ans) risquent de plomber les comptes de l'organisme chargé de gérer les allocations chômages. Le coût est évalué entre 440 et 530 millions d'euros en 2018.

Les services de l'Unédic ont en effet établi deux scenarii. Dans le premier cas les experts tablent sur un taux d'emploi des personnes de 60 ans qui resterait inchangé entre 2010 et 2018. Dans ce cas, la facture pourrait vite grimper. Les dépenses d'allocations chômage supplémentaires, dues à un afflux de chômeurs âgés, pourraient atteindre 230 millions d'euros en 2015, 480 millions d'euros en 2016 et 530 millions d'euros en 2018. L'organisme ne pourrait par ailleurs compter sur un surplus de cotisations apporté par les actifs avant 2017. Si le taux d'emploi des seniors de 60 ans s'améliore d'un point d'ici à 2018, la note pourrait être un peu moins salée. L'Unédic l'évalue à 440 millions d'euros au lieu de 530 millions d'euros.

En plein débat sur la réforme, et à la veille de nouvelles journées de mobilistaion prévues le 2 et le 12 octobre, ces prévisions alarmistes ne manqueront pas de conforter les syndicats de salariés dans leur volonté de combattre les propositions du gouvernement.

LIRE AUSSI:

» Retraites : le «non ferme» de Fillon aux manifestants

» Deux nouvelles journées de mobilisation début octobre

» Retraites : le Sénat laisse entrevoir des aménagements

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant