Retraites : hausse de la CSG ou des cotisations, «rien n'est décidé» assure Ayrault

le
21
Retraites : hausse de la CSG ou des cotisations, «rien n'est décidé» assure Ayrault
Retraites : hausse de la CSG ou des cotisations, «rien n'est décidé» assure Ayrault

L'épilogue de la réforme des retraites approche : le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, affirme que le gouvernement est «déterminé à redresser le pays». Dimanche, interrogé lors du 20 heures de France 2, Ayrault, l'a répété: «C'est vrai, on demande des efforts, essentiellement pour financer les retraites». Car, le Premier ministre tient à cette réforme.

Parallèlement, il promet de faire 10 milliards d'économie durant l'année 2014. Il confirme par ailleurs qu'il ne touchera pas au départ à l'âge légal pour la retraite. Jean-Marc Ayrault insiste sur le traitement des inégalités, de la pénibilité dans certains secteurs de l'emploi.

Objectif du gouvernement : ramener le système des retraites à l'équilibre d'ici 2020, année où le déficit, tous régimes confondus, pourrait s'élever à plus de 20 milliards d'euros. Plus tôt, à la clôture de l'Université d'été du PS à La Rochelle (Charente-Maritime), Jean-Marc Ayrault a insisté sur cette réforme. «Notre mission, c'est de garantir la pérennité de notre système de retraites par répartition», a d'abord assuré le Premier ministre, balayant, sans surprise, l'hypothèse d'un recours aux fonds de pension «contraire au modèle français». Sur France 2, il affirme encore: hausse de la CSG ou des cotisations, «rien n'est encore décidé». Et de rappeler: «Je veux écouter demain les partenaires sociaux».

Les partenaires sociaux à Matignon lundi et mardi

Lundi et mardi, Jean-Marc Ayrault recevra successivement à Matignon les représentants de huit syndicats et de trois organisations patronales. La CFDT ouvre le bal lundi à 09h30. Objectif du gouvernement : recueillir leurs avis, avant de procéder aux derniers ajustements.

Dimanche midi, aux universités d'été du PS, le Premier ministre a eu une attention particulière pour les jeunes et les plus âgés, rappelant que la première décision du gouvernement après l'élection présidentielle avait ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gpadbol le mardi 27 aout 2013 à 01:00

    Bien entendu, ils ne parlent pas des primes pris en compte dans le privé mais pas dans le public, ni du temps partiel qui valident le trimestre dans le privé mais qui est au prorata dans le public, car si l'on fait un alignement total, nul ne sait si il y a des économies. Un peu orienté cette étude.

  • M3366730 le lundi 26 aout 2013 à 21:51

    CELA RAPPEL LE NI/NI DE MITEUX ET SES COPAINS, EN ATTENDANT UNE DES VERITES http://www.ifrap.org/Les-Echos-Retraites-l-impact-de-la-convergence-des-regimes-du-public-et-du-prive-chiffre,13469.html http://www.ifrap.org/Majoration-de-retraite-pour-enfants-focus-sur-une-inequite-public-prive,13465.html http://www.ifrap.org/Convergence-des-systemes-de-retraites-public-prive-une-economie-de-10-5-milliards-en-2020,13470.html

  • gpadbol le lundi 26 aout 2013 à 17:42

    Grace a nabobidon 1er, depuis 2009, le salaire moyen est inférieur au pension moyenne. Il y a des petites pensions mais on oubli de dire qu'il y a aussi des petits salaires.Le pire, c'est que les partis politiques qui dénoncenet les petites pensions aujourd'hui sont ceux qui voulaient faire baisser les salaires hier. Alors rien d'étonnant que l'on considère que les seuls privilégiers aujourd'hui sont les retraités. Il est temps qu'ils passent à la caisse.

  • gpadbol le lundi 26 aout 2013 à 17:41

    Grace a nabobidon 1er, depuis 2009, le salaire moyen est

  • lenip le lundi 26 aout 2013 à 16:08

    LORANT 21 JE CROIS QUE VOUS NE CONNAISSEZ RIEN AUX RETRAITES LE SALARIES QUI PART A LA RETRAITE TOUCHE A PEUT PRET 50 % DE SON SALAIRE ALORS ARRETER DE DIRE QUE LES RETRAITE SONT DES NANTIS QUAND VOUS AVEZ DES RETRAITES DE 700 EUROS VOIR MOINS PAR MOIS APRES AVOIR TRAVAILLER JUSQU A 65 ANS AVEC 4 SEMAINES DE CONGES ET 55 HEURES DE TRAVAILLE PAR SEMAINE

  • ddenis14 le lundi 26 aout 2013 à 15:59

    Scandaleux! On attend une réforme efficace, structurelle, et ce gouvernement nous pond une augmentation de la CSG ou des cotisations une fois de plus. Et il ose appeler ça une réforme!Quelle lâcheté !!

  • KAFKA016 le lundi 26 aout 2013 à 15:30

    sTOP AVEC LES TAXES ON EN PEUT PLUS !! GREVE DES IMPOTS DU 3EME TIERS CONTRE 10% de reduction des dépenses publiques = 136Md de vraies economies !!!!

  • gpadbol le lundi 26 aout 2013 à 14:11

    Enfin! Peut être une bonne décision. La suppression des 10% de frais professionnel au retraités sur leur feuille d'imposition. Y en a marre de ces privilégiés qui se plaignent des soi disant avantages des autres.

  • derastea le lundi 26 aout 2013 à 11:55

    Quant Ayrault assure, attention le cataclysme.

  • jackie le lundi 26 aout 2013 à 10:23

    écouter les partenaires sociaux, mes les concernés c'est qui, il me semble que c'est nous, ouvrier, salarié, artisan, vivement une 6ième république, tout à plat équité, égalité, privé, public