Retraites : des aménagements sont «possibles» au Sénat

le
0
Si le gouvernement reste ferme sur les limites d'âge, des avancées sont à attendre pour les victimes de l'amiante, les travailleurs handicapés et les seniors au chômage, lors de l'examen du projet de loi au Sénat. Les sénateurs réfléchissent aussi à la question des femmes .

Pour la troisième fois en moins d'un mois, les Français sont descendus dans la rue pour manifester contre la réforme des retraites. Et pour la troisième fois, tout le monde se dit gagnant: les syndicats assurent avoir réussi leur pari d'élargir la contestation en mobilisant près de trois millions de manifestants. Le gouvernement, de son côté, a dénombré près de 900.000 manifestants, soit une baisse de 10% par rapport au 23 septembre.

Mais qu'importe la bataille de chiffres! À deux jours de l'examen du projet de loi au Sénat, qui commence mardi, l'exécutif a confirmé sa ligne de conduite. Il reste ferme sur les «bornes d'âges» (le recul de l'âge légal à 62 ans et la retraite à taux plein à 67 ans), indispensables à la préservation du système de retraites par répartition dans un contexte d'allongement de la durée de vie. Le cadre de la réforme, «on ne peut pas le changer si on veut continuer à payer la retraite des personnes», a indiqué le ministre du Tr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant