Retraites : de nouveaux choix difficiles s'annoncent

le
35
L'âge moyen effectif de départ à la retraite va passer à 64 ans d'ici à 2040, prévoit le COR.
L'âge moyen effectif de départ à la retraite va passer à 64 ans d'ici à 2040, prévoit le COR.

Bonne nouvelle. Les réformes successives des retraites portent bien leurs fruits. Les dernières projections du Conseil d'orientation des retraites (COR), censées servir de base au pilotage annuel du système prévu par la réforme Ayrault, font état d'une amélioration des prévision financières. En 2020, le gain par rapport aux projections réalisées en 2012 atteint 0,6 point de PIB, soit environ 14 milliards d'euros, quel que soit le scénario économique retenu. Vers un âge de départ moyen de 64 ans Les hypothèses de croissance à court terme retenues à l'époque ne seront pourtant pas atteintes, selon les dernières prévisions du gouvernement. Comment expliquer alors cette bonne nouvelle ? Principalement par la hausse des ressources du système décidée par la réforme Ayrault (hausse de cotisations employeurs et salariés). Mais aussi par la progression du rapport entre nombre de cotisants et nombre de retraités liée à l'allongement de la durée de cotisations requise pour obtenir sa retraite à taux plein. Sous l'effet des différentes réformes et l'allongement progressif des études, l'âge effectif moyen de départ en retraite va en effet passer de 61 ans en 2013 à 64,1 an d'ici à 2040. Organisme consultatif composé d'experts, d'élus ainsi que de représentants patronaux et salariaux, le COR, n'a toutefois pas eu le temps d'évaluer l'impact des comptes personnels de pénibilité. Les décrets seraient parus trop tard pour permettre...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fbordach le vendredi 19 déc 2014 à 14:49

    Une autre solution pourrait être la suppression des régimes spéciaux et un alignement du calcul des retraites sur le privé, le tout associé à une retraite, pour tous, à 65 ans! Et là, comme par miracle, cela pourrait marcher mais bon, il faudrait en avoir une sacrée paire pour le faire, autant dire que ce n'est pas demain la veille!

  • fbordach le vendredi 19 déc 2014 à 14:47

    Le COR est aux ordres, lisez plutôt le rapport de la cour de comptes, là il n'y a pas de faux fuyant! En clair, pour ceux qui en ont les moyens, compétez vos retraites par capitalisation, en évitant bien sûr les fonds en Euros. Les solutions existent, vous n'avez que l'embarras du choix!

  • M7403983 le vendredi 19 déc 2014 à 09:58

    Impossible à résoudre POLITIQUEMENT !!!

  • M7403983 le vendredi 19 déc 2014 à 09:55

    Pas (ou très peu) de croissance en France, avec une population qui ne cesse d'augmenter .... Ben vous avez une équation impossible à résoudre !!!

  • lsleleu le vendredi 19 déc 2014 à 09:43

    Nous voulons la répartition nous l'avons ! Avec le chômage de masse et l'explosion des retraités il n'y a plus rien à répartir il est temps de pense à la capitalisation même si c'est imparfait.

  • M3366730 le vendredi 19 déc 2014 à 09:42

    Si l'AGIRC/ARCCO est dans cette passe c'est que depuis que l'état leur a demandé de gérer une partie des retraites des fonctionnaires et des régimes spéciaux elles ont plongées (rien que pour 2012 : 6,5 milliards d'euros pour financer les déficits de la RATP, de certaines "caisses" de fonctionnaires, de l'IRCANTEC (partie de la POSTE déficitaire), etc...). Il convient donc de remettre les régimes spéciaux, de fonctionnaires, élus nationaux à l'équilibre et rendre l'argent siphonnée au privé !

  • idem12 le vendredi 19 déc 2014 à 08:45

    Combien nous ont coûté les guerres au mali, en Irak en Afghanistan etc...plus 50 milliards d’intérêts de dettes par an dont on aurait pu se passer si les politiques ne nous avaient pas vendu au système financier.Largement de quoi financer les retraites de ceux qui bossent non ?

  • idem12 le vendredi 19 déc 2014 à 08:42

    Quelles réformes pour les retraites des parlementaires ?

  • idem12 le vendredi 19 déc 2014 à 08:38

    test test

  • M2711013 le jeudi 18 déc 2014 à 18:37

    LE "ptigros", notre Président, quoi, vient de refiler 5 milliards de pêtards électoraux aux banlieues, j'exige qu'il budgetise le déficit de l'Agirc ET de l'Arrco, comme il le fait pour les foncs. et que l'Etat rembourse à l'Agirc les milliards versés au titre de la "solidarité" inter-régimes à la RATP, la SNCF et EDF pour assurer leur équilibre, au détriment du leur !