Retraites complémentaires : un accord ce soir ou jamais

le
0
Syndicats et patronat se retrouvent pour une ultime négociation en vue de sauver les caisses Arrco et Agirc. Pour redresser les comptes, des efforts seront très vraisemblablement exigés des retraités et une hausse de cotisation semble inévitable.

L'horloge tourne. Sans accord entre partenaires sociaux, les pensions complémentaires Arrco (pour tous les anciens salariés du privé) et Agirc (pour les cadres) seront revalorisées du montant de l'inflation le 1er avril. Une apparente bonne nouvelle pour les retraités mais qui précipiterait un peu plus les régimes complémentaires vers la faillite. Ceux-ci perdent environ 5 milliards d'euros par an, et leurs réserves financières s'épuisent à vitesse grand V.

La négociation entre syndicats et patronats, co-gestionnaires des deux régimes, qui devrait durer tout l'après-midi et sans doute une bonne partie de la soirée, est donc cruciale. C'est en principe la dernière - mais il avaient déjà dit la même chose la semai...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant