Retraites complémentaires : assouplissement sur les réversions

le
0
INFO LE FIGARO - Le Medef renonce à réduire de 60 à 54% la part de la pension d'un assuré décédé reversée au veuf ou à la veuve.

Le conseil exécutif du Medef a décidé, lundi, d'abandonner sa proposition de baisse des pensions de réversion complémentaires. Dans le cadre de la négociation Arrco-Agirc, qui doit se dénouer vendredi, la délégation patronale avait proposé de réduire de 60% à 54%, entre 2012 et 2014, la part de la pension d'un assuré décédé reversée au veuf ou à la veuve.

Laurence Parisot a poussé à renoncer à cette disposition, expliquant qu'elle frapperait très majoritairement des femmes. De même, la proportionnalité entre durée du mariage et taux de réversion ne devrait pas figurer dans la copie que présentera aux syndicats, vendredi, le négociateur patronal Jean-François Pilliard. Reste à savoir ce que le projet d'accord prévoira pour compenser l'impact financier de cet assouplissement: les mesures sur la réversion étaient la principale source d'économie dans la version précédente et, malgré cela, les caisses complémentaires devaient encore afficher des déficits.

Les majorations pour enfants pourraient être limitées, estiment certains syndicats. Seule certitude: le patronat ne veut toujours pas entendre parler d'une hausse de cotisation qui alourdirait un peu plus le coût du travail.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant