Retraites : « Ce n'est pas du colmatage », assure Marisol Touraine

le
13
Retraites : « Ce n'est pas du colmatage », assure Marisol Touraine
Retraites : « Ce n'est pas du colmatage », assure Marisol Touraine

Ministre de la Santé et des Affaires sociales, Marisol Touraine a été l'une des chevilles ouvrières de la réforme Ayrault.

La durée de cotisation va passer à 43 annuités après 2020. En 2010, la gauche avait durement critiqué la réforme Fillon. N'est-ce pas un reniement ?

MARISOL TOURAINE. Nous avions pris l'engagement de ne pas relever l'âge légal, nous le tenons! Les chiffres du déficit des régimes de retraite sont là. Ne rien faire, c'est faire prendre le risque aux Français de ne pas avoir de retraites demain, c'est les exposer à la privatisation de leur retraite. Nous avons agi dans la justice ? en prenant notamment en compte la pénibilité ? et dans la durée : cela évitera d'avoir à faire des réformes tous les trois ou quatre ans.

Les jeunes vont être pénalisés?

Nous ne voulons pas perturber les projets de départ en retraite de ceux qui doivent partir avant 2020, et il n'y aura donc pas d'allongement avant cette date. Au-delà, l'allongement sera progressif et lisible. Un trimestre de plus tous les trois ans, pour arriver à 43 annuités de cotisation en 2035 pour ceux nés en 1973. Mais ces mêmes jeunes obtiennent des droits nouveaux : tous les trimestres en apprentissage ou en contrat d'alternance seront désormais comptabilisés pour leur retraite. Nous proposons également un mécanisme très favorable de rachat de trimestres aux étudiants qui ont des formations post-bac. Garantir aux jeunes qu'ils auront une retraite, ce n'est pas leur dire qu'aucun effort n'est nécessaire.

Vous misez sur la seule hausse des cotisations pour trouver les 7 Mds? qui doivent combler chaque année le déficit du régime général. Est-ce suffisant ?

Oui. Nous nous sommes fondés sur les prévisions du Conseil d'orientation des retraites (COR). Dès l'année prochaine, les cotisations patronales et salariales augmenteront de 0,15%. Parallèlement, les majorations de pension accordées aux ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • knbskin le jeudi 5 sept 2013 à 13:13

    Discours d'une politicaillonne minable qui ne masque même plus l'alpha et l'oméga de la politique en France depuis 40 ans : après nous le déluge ! :(

  • roulio86 le jeudi 29 aout 2013 à 10:22

    C.est quoi si ce n'est pas du colmatage et de l'injustice......à gerber.....la porte c'est maintenant...

  • lorant21 le jeudi 29 aout 2013 à 09:11

    Il manquait 20 millards par an. Couil.. molles zerault en a ponctionné 7 sur les salaires et les futurs chomeurs (en augmentant le cout du travail). reste 13 à trouver.. par an!

  • dupon666 le mercredi 28 aout 2013 à 23:04

    pas un qui aura le courage de commencer par aligner les regimes non autofinancés,sur le regime general.....y compris celui des parlementaires et senateurs qui ne sont certainement pas financés avec leurs cotisations

  • fbordach le mercredi 28 aout 2013 à 21:02

    Effectivement, il manque encore 13 milliards d'euros...

  • Al2175 le mercredi 28 aout 2013 à 18:18

    tete de veau

  • Al2175 le mercredi 28 aout 2013 à 18:17

    on vous invite au restau, malheureusement c'est qui bouffent et ils vous donnent la note en disant "c'était tres bon"

  • Al2175 le mercredi 28 aout 2013 à 18:15

    35 regimes de profiteurs, elle en croque aussi !!!

  • M6957539 le mercredi 28 aout 2013 à 17:34

    franc justice ou est elle regime speciaux ca continue une honte

  • M6957539 le mercredi 28 aout 2013 à 17:33

    franc justice ou est elle regime speciaux ca continue une honte