Retraites : au Sénat la gauche parle et la droite patiente

le
0
Les sénateurs de gauche continuent à utiliser les armes de la procédure parlementaire pour retarder le moment du scrutin, qui n'interviendra pas avant jeudi au plus tôt.

Le sénat a poursuivi ce mardi l'examen du projet de loi sur les retraites, alors que le vote solennel n'interviendra que ce jeudi au plus tôt, voire vendredi ou ce week-end. Une commission mixte paritaire -sept députés et sept sénateurs-, chargée de trouver un compromis sur les articles du texte amendés par les sénateurs, devra ensuite être convoquée. Le patron des députés UMP, Jean-François Copé, a confirmé que le feu vert définitif du Parlement à la réforme devrait intervenir «mardi (26) ou mercredi (27) ou en tout cas en milieu de semaine prochaine».

 

Le silence à tout prix

 

Les sénateurs de gauche, en particulier communistes, ont continué ce mardi à utiliser les armes de la procédure parlementaire pour retarder le moment du scrutin. Après avoir siégé dans la nuit de lundi à mardi jusqu'à 3h15, le Sénat a repris ses travaux à 14h30. Les sénateurs de la majorité veillent à rester plus nombreux en séance que leurs collègues de l'opposition

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant