Retraite : vers une bonification pour les mères de famille

le
9
Les congés maternité devraient être comptabilisés dans le calcul des trimestres pour permettre aux mères ayant commencé à travailler tôt de partir à la retraite à 60 ans, a confirmé ce matin Najat Vallaud-Belkacem.

Le gouvernement devrait faire en geste en direction des mères de famille qui ont commencé à travailler tôt. Les congés maternité seront en effet comptabilisés dans le calcul des trimestres, a confirmé ce matin la porte-parole du gouvernement et ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem. Hier, le Journal du dimanche (JDD) avait révélé que le gouvernement souhaitait permettre aux mères qui ont commencé à travailler avant 19 ans de partir à la retraite à 60 ans dans le cadre de la réforme des retraites promise par François Hollande.

«A priori, dans les périodes qui devraient être prises en considération pour ce départ possible à la retraite à 60 ans pour ceux qui ont commencé travaillé jeunes, seront comptabilisées les périodes de maternité», a déclaré Najat Vallaud-Belkacem sur I-télé. «Toute la question est de savoir sur quelle durée exactement, et là, ça fera l'objet d'une concertation puis d'une décision de Marisol Touraine et du premier ministre».

Alors que quatre trimestres au maximum sont actuellement accordés aux femmes en cas de grossesse, quel qu'en soit le nombre, les congés pathologiques ou l'intégralité des congés maternité pourraient par exemple être pris en compte. Marisol Touraine présentera mercredi au Conseil des ministres le contenu précis de sa réforme.

Lorsqu'il était candidat à l'élection présidentielle, François Hollande avait fait du retour partiel à la retraite à 60 ans l'une des mesures phares de son programme. Il s'agit d'étendre le dispositif déjà existant des «carrières longues». Ce système, instauré lors de la réforme des retraites du gouvernement Fillon, permet aux salariés ayant commencé à travailler avant 17 ans de partir à la retraite à 60 ans, s'ils ont cotisé 41 annuités. En 2012, près de 54.000 personnes sont concernées. L'actuel gouvernement souhaite élargir ce dispositif aux salariés ayant commencé à travailler avant 19 ans, voire 20 ans.

Un coût de 2 milliards d'euros

Il s'avère que cette mesure, initialement chiffrée à 5 milliards d'euros, serait finalement moins coûteuse. D'après plusieurs syndicats, cités par le JDD, elle ne concernerait ainsi que 30.000 salariés supplémentaires, alors que François Hollande tablait sur 150.000.

Cette marge de man½uvre financière inattendue ne serait pas utilisée pour réduire le déficit de la Sécurité sociale, mais pour élargir le dispositif, croit savoir l'hebdomadaire. Comptabiliser la totalité des périodes de chômage dans les annuités pour la retraite, comme cela est réclamé par les syndicats, s'avérerait trop coûteux. L'élargissement du dispositif en direction des mères ayant travaillé tôt présente en revanche à la fois l'avantage d'être moins onéreux et de féminiser le dispositif des carrières longues, qui bénéficie actuellement aux hommes à 75%.

In fine, le gouvernement viserait 100.000 à 150.000 personnes supplémentaires. Selon Les Echos, même après élargissement, le retour partiel à la retraite à 60 ans ne devrait pas coûter plus de 2 milliards d'euros en 2017. Le gouvernement, qui avait prévu d'augmenter les cotisations retraite d'un point d'ici à cinq ans pour financer sa mesure, pourrait finalement opter pour une hausse de moindre ampleur.

LIRE AUSSI:

» Retraite à 60 ans: le calendrier s'accélère

» Retraite: Touraine lâche du lest aux syndicats

» Le calendrier actuel de l'âge du départ à la retraite à taux plein (Le Particulier)

» Le calendrier actuel de l'âge d'obtention de la retraite progressive (Le Particulier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7377356 le mardi 14 aout 2012 à 10:48

    Encore une fois, ce sont ces SYNDICATS de m.... qui ne représente que 0.5 % de la population active qui dictent leurs lois au gouvernement élu , lui, par 100 % de la poplulation active !!!! Quelle honte !!!

  • M7377356 le mardi 14 aout 2012 à 10:45

    Pourquoi favoriser les parents de 3 enfants et plus alors que la planete est déjà trop peuplée ?Il faudrait, au contraire , les pénaliser . Je suis pour les allocations pour 1 et 2 enfants ( c'est normal que l'on veuille avoir des enfants ) mais si l'on on veut 3 , 4 voir plus , DANS CE CAS , ON ASSUME PLEINEMENT ET INTEGRALEMENT LE COUT , CE N'EST PAS A LA SOCIETE DE PAYER ENCORE ET ENCORE POUR LES INCONSCIENTS ET IRRESPONSABLES

  • Al2175 le mardi 5 juin 2012 à 19:57

    et les chomeurs, pourtant vous vous etes tous engagez pour cette categorie !bande de menteurs.

  • woin le lundi 4 juin 2012 à 18:24

    Nous sommes sur la bonne voie !!! Ou se cache la planche à billet ?Pour rester un peu sérieux, un minimum de retraite devrait être envisagé, car c'est inacceptable pour un régime "socialiste", que de ne pas prendre des mesures pour donner au minimum 900 Euros net à ceux qui ont travaillés et cotisés!!!Les différences existeront toujours, ou bien je demande à voir le résultat à l'usage!!!

  • peggy111 le lundi 4 juin 2012 à 15:34

    pour moi c est bien car une femme qui a elever un enfant et cotiser 41ans il ne faut pas oublier que toute les femmes ne prenne pas tous un conge parentale

  • lemeri38 le lundi 4 juin 2012 à 12:43

    de pire en pire .. mais oui allons y gaiement comptabilisons tout après tout c'est vrai qu'on a plein de pognon a dépenser et que ce sont les riches qui paieront lol

  • DADGAD le dimanche 3 juin 2012 à 22:08

    Mieux vaut ne pas faire d'études et commencer à bosser tôt alors...

  • Al2175 le dimanche 3 juin 2012 à 20:40

    pourqoui les journalistes se taisent sur les paroles dites (a la radio, a la tele) et ecrites ( presse ) par Hollande, Aubry, Guigou, qu'ils prendraient en compte le chomagepour le depart a 60 ans ( bien sur si l'on comptabilise 41.5 ans )et mainrenant ils vont discuter pour savoir si ces periodes seront prises en compteOn nous prend pour des c..s ! alors vive les legislatives....

  • M8743521 le dimanche 3 juin 2012 à 16:48

    La retraite à 60 ans ne concernerait pas 150.000 salariés mais seulement 30.000 .Est-ce pour faire croire que cette mesure ne coutera pas chére que l'on réduit le nombre de bénéficiaires attendus .Pour tromper qui? Bruxelles ? Les agences de notations ? Ou alors est-ce une erreur du programme de Hollande? Bigre! C'est pas trés rassurant de se fourvoyer dans des proportions pareilles. Dans un cas comme dans l'autre la France est mal partie!