Retraite : Rocard met le gouvernement en porte-à-faux

le
4
L'ancien premier ministre propose de revenir à une retraite à 65 ans en échange d'une réduction du temps de travail.

Il ne s'embarrasse plus de diplomatie. Cela fait longtemps qu'il a passé l'âge. Mais surtout, du haut de son expérience et de son parcours, sa voix est toujours attendue et entendue. Alors, régulièrement, Michel Rocard dit son fait à sa famille politique, généralement lorsqu'elle ne veut pas l'entendre.

Dimanche, c'était sur les retraites. Dans un entretien au Journal du dimanche , l'ancien premier ministre de François Mitterrand a fustigé la position des socialistes sur le sujet, et notamment leur attachement à l'âge de départ. «Il faut dire la vérité aux Français, le vrai calcul se fonde sur la durée de cotisation, pas sur un droit lié à un âge borné et inutile. En conséquence, on peut aller jusqu'à 65 ans», a expliqué Michel Rocard.

Des propos qui interviennent alors que le Conseil d'orientation des retraites ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1191391 le lundi 28 jan 2013 à 15:02

    M. Rocard ne réalise pas que beaucoup de gens ont un métier nettement plus pénible que le sien qui consiste à présider des commissions dont il ne sort rien (ex : taxe carbonne).Certains essaient de présenter le passage de 60 à 62 ans pour la retraite (sans parler de 65!!!) comme une petite évolution par rapport à 40 années d'activité. L'expérience me fait dire que si beaucoup de gens sont encore très en forme à 60 ans, ils sont nettement moins nombreux au delà de 70. La conclusion est claire.

  • miez1804 le lundi 28 jan 2013 à 09:23

    Il etait bien dans le gouvernement de Tonton, pourquoi il n'a rien dit a l'epoque?!

  • M4189758 le lundi 28 jan 2013 à 08:57

    JPi - Plutôt qu'une retraite à 60 ans, une retraite décente pour tous serait + juste. Pourquoi devant la différence des montants entre les retraites le PS ne le propose-t-il pas ? Par exemple la fin des cumuls des retraites payées par l’état. Ici on parle des retraites que les polis tiques se sont votées. Un plafonnement des retraites serait aussi le bien venu : l’état n’a plus les moyens de payer des retraites de 19.000 euros aux uns et 400 à d’autres.

  • M4189758 le lundi 28 jan 2013 à 08:57

    JPi - Le payement des retraites est notre principal trou financier. Les journalistes ne font pas leur boulot. Plus de transparence sur les retraites et le cumul des retraites des polis tiques nous le ferait mieux comprendre. Ne faut-il pas plafonner le montant des retraites payées par l’état ? A quel niveau pour que cela reste supportable et équitable ? Il y a des pays (nordiques) où cela marche très bien. Comment ?