Retraite : quelle décote en cas de trimestres manquants ?

le
1

Un salarié liquidant sa retraite sans avoir réuni le nombre de trimestres requis voit sa pension minorée. Quelle proportion prend cette décote ?

Une décote appliquée en cas de trimestres manquants

Lors de son arrêt d'activité, un salarié n'ayant pas cumulé le nombre légal de trimestres pour bénéficier d'une retraite à taux plein voit un coefficient de minoration appliqué au calcul de sa pension. L'importance de la décote est fonction du nombre de trimestres manquants et de l'année de naissance du salarié. Cette décote s'applique sur le régime général de base, mais également sur les régimes complémentaires Agirc et Arrco.

Un coefficient de minoration fonction de l'année de naissance

Afin de déterminer la valeur de la décote, le coefficient de minoration est appliqué au taux plein et multiplié par le nombre de trimestres manquants pour pouvoir prétendre à une retraite complète. Ce coefficient est fixé à 1,5 % en pourcentage et -0,75 en points pour les personnes nées avant 1951, à 1,375 % en pourcentage et -0,6875 en points pour les salariés nés en 1952, et à 1,25 % en pourcentage et -0,625 en points pour les assurés nés après 1953.

L'exception des points Agirc cumulés avant 2016

Il existe cependant une exception à l'utilisation des coefficients de minoration concernant les cadres supérieurs. La décote des points acquis avant 2016 sur la tranche C de l'Agirc est calculée uniquement en fonction de l'âge de l'assuré au moment de la liquidation de la retraite.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.