Retraite progressive

le , mis à jour le
0

La retraite progressive permet à un salarié en fin de carrière de travailler à temps partiel tout en touchant une partie de sa pension de retraite. C'est l'occasion d'envisager un retrait de la vie professionnelle en douceur, tant financièrement que psychologiquement. Comment fonctionne ce dispositif ?

Qu'est-ce que la retraite progressive ?
Qu'est-ce que la retraite progressive ?

La retraite progressive, pour qui ?

La retraite progressive s'adresse aux salariés qui réunissent trois conditions :

  • - avoir cotisé au moins 150 trimestres, tous régimes confondus ;
  • - avoir plus de 60 ans ;
  • - être à moins de deux ans de l'âge légal de la retraite.

Par exemple, une personne née en 1955 devra avoir entre 60 et 62 ans pour en bénéficier, tout en ayant cotisé le nombre de trimestres requis.

La retraite progressive, quel temps de travail ?

Le salarié répondant à ces conditions peut poursuivre une activité à temps partiel (entre 40 et 80%). Il touche alors sa pension de retraite à hauteur de la différence avec un temps plein. Par exemple, s'il travaille à 70%, il touchera 30% de sa pension. Cette dernière pourra ne pas être à taux plein si des trimestres sont manquants. Toutefois, il continue de cotiser par le biais de ce dispositif et pourra donc voir sa pension recalculée à son départ définitif en retraite. La retraite progressive est donc un bon moyen pour partir à taux plein sans s'épuiser les dernières années.
Le dispositif prend fin quand le salarié reprend une activité à temps complet (ou cumule deux activités à temps partiel) ou s'il cesse de travailler. Dans ce dernier cas, il obtient alors une pension complète.

La retraite progressive, comment en bénéficier ?

Il faut tout d'abord présenter une demande de temps partiel à son employeur. Celui-ci n'est pas tenu de l'accepter, sauf si la convention collective prévoit de telles dispositions pour l'aménagement de la fin de carrière. À l'inverse, l'employeur ne peut imposer un temps partiel à son salarié proche de l'âge de la retraite. L'accord des deux parties est donc indispensable pour mettre en place le dispositif.
Si le temps partiel est obtenu, le salarié doit prévenir sa caisse de retraite. Il doit pour cela constituer un dossier (formulaire de demande et pièces justificatives).

Trucs et astuces

Le salarié n'est pas obligé d'exercer son temps partiel dans son entreprise. Il peut en changer ! Cela peut être l'occasion, en fin de carrière, de faire autre chose. Devenir consultant, travailler dans l'animation périscolaire ou dans une bibliothèque, prendre le secrétariat d'une association… les possibilités sont nombreuses.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant