Retraite : les Français pour un report à 65 ans

le
52
Le recul de l'âge légal est en tout cas la mesure jugée comme la plus « acceptable » par une majorité de Français.

C'est peut-être la prise de conscience qu'il fallait pour François Hollande... Selon une étude Cecop-CSA réalisée pour le Cercle des épargnants, deux Français sur trois se disent inquiets pour leur retraite. Une hausse de dix points depuis 2011. Mais surtout les esprits ont évolué. Alors que 30 % des Français jugeaient «nécessaire» il y a trois ans de reculer jusqu'à 65 ans à terme l'âge légal de départ, 60 % en sont désormais convaincus. Une courte majorité à gauche (52 %) y est même favorable - c'est dire l'évolution qu'il y a eue sur le sujet. Par ailleurs, les deux tiers des salariés de plus de 50 ans sont en faveur de cette réforme. «Comme cette nécessité est proposée à dix ans, beaucoup pensent y échapper», nuancent les auteurs de l'étude.

Le recul de l'âge légal est en tout cas la mesure - avec un autre calcul des pensions sur l'ensemble de la carrière (et non sur les vingt-cinq meilleures années dans le privé ou les six derniers mois dans la fonction publique) - jugée comme la plus «acceptable» par une majorité. Elle plaît plus qu'un passage à 43 ans de cotisation (41,5 ans aujourd'hui) pour bénéficier d'une retraite à taux plein et que la prise en compte de l'espérance de vie (qui désavantagerait les femmes) dans les calculs. Sont écartées une nouvelle hausse des cotisations et surtout la baisse des pensions.

«Tout est ouvert»

La réforme des retraites est un des enjeux de 2013, le besoin de financement ayant été estimé en décembre à l'horizon 2020 à 25 milliards. Une commission ad hoc, d'une dizaine de sages, sera installée dans la deuxième quinzaine de février pour faire des recommandations avant fin juin. Ses travaux serviront de base à la concertation que lancera le gouvernement lors de la conférence sociale de juillet.

«Tout est ouvert, indique-t-on à Matignon. Il y aura une réforme paramétrique pour rééquilibrer les régimes et on posera peut-être les bases d'une réforme systémique à terme.»Najat Vallaud-Belkacem, la porte-parole du gouvernement qui avait certifié il y a huit jours que le passage à un régime par points suffirait, risque donc d'être désavouée. «Elle a parlé un peu vite», confirme un proche du premier ministre, persuadé qu'une désindexation des pensions, à laquelle réfléchit Jérôme Cahuzac, le ministre du Budget, ne suffira pas non plus.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • goldtong le jeudi 14 fév 2013 à 12:12

    il est certain que les retraites actuels qui ont pris leur retraite souvent avant l age legal preretraite retraites du public sncf etc...sont favorables a lallongement du temps de travail afin de garantir leurs allocationsde surcroit ce sont souvent eux qui detiennent l epargne et qui ont profite des 30 glorieuses sans s occuper de l etat de la planete en consommant n importe comment camping carvoyage a l etranger etcil faudrait penser a ponctionner ou imposer les retraites nantis

  • gl060670 le mercredi 6 fév 2013 à 21:11

    aujourd'hui dans mon boulot on a parlé de la retraite à 65 ans. ca nous a bien fait rire , ils ont du faire leur sondage à la sortie des boites de la defense à Paris !!! lolil faut vraiment qu'ils ouvrent les yeux les bureaucrates

  • g.dupuy le mercredi 6 fév 2013 à 17:03

    les francais ont vote pour la retraite a 60 ans ,un mensonge de plus de ces fumiers de socialistes.

  • g.dupuy le mercredi 6 fév 2013 à 17:00

    de toute facon la faillite du pays est proche , on va le voir en pleine tempete le capitaine de pedalo et son equipe de guignols.rdv dans 6 mois bande d anes socialistes.

  • masle.ic le mercredi 6 fév 2013 à 16:31

    Je rappelle que l'ors de la mise en place de la réforme par le Président Sarkozy, c'est l'actuel occupant de l'Elysée, qui a affirmé : "quand nous reviendrons aux affaires, nous remettrons l'âge légal de départ en retraite à 60 ans, mais je ne garantis pas que ce sera à taux plein..." à suivre

  • SeanO le mercredi 6 fév 2013 à 16:20

    Et sur ce sujet aussi c'est bien l'UMP qui est coupable,les pleins pouvoirs pendant près de 10 ans mais pas d'alignement des retraites du public avec le privé,un privilège qui coûte aux contribuables du secteur privé(donc au secteur productif)près de 20 milliards par an.

  • zzzle le mercredi 6 fév 2013 à 16:13

    Comme pourle mariage gay le sondage est sorti des choux.

  • SeanO le mercredi 6 fév 2013 à 16:06

    de bus de la RATP et aux conducteurs de TGV de prendre leur retraite à 50 ans(merci Fiaskozy!)mais pas aux frais du contribuables.Ce système de retraite a été adopté en Suède et en Allemagne par exemple(il est juste et financièrement équilibré).

  • SeanO le mercredi 6 fév 2013 à 16:02

    Comme sur beaucoup de sujets on sait bien ce que la raison et la justice(!)commandent de faire.Une retraite à la carte(l'assuré accumule des points pendant sa vie active).On définit un âge pivot(pourquoi pas 65 ans),si l'assuré prend sa retraite avant il touche moins jusqu'à l'âge déterminé,si il la prend après il touchera plus.L'assuré peut prendre sa retraite et puis finalement décider de reprendre une activité professionnel.Naturellement les régimes seraient alignées.Libre aux conducteurs de

  • b.giral le mercredi 6 fév 2013 à 15:59

    perso, j'ai pris ma retraite de salarié à 65 ans , vois pas où est le pb.............???