Retraite faible et allocations de solidarité

le
0

Certaines personnes en retraite touchent une pension modeste. Sous certaines conditions, deux allocations de solidarité peuvent être versées : le point sur ces aides financières.

Faible retraite : des aides possibles

De nombreux retraités en France vivent avec une faible pension de retraite. Cela peut s'expliquer par un salaire modeste au cours de la carrière, par une carrière incomplète ou encore par des choix personnels. Néanmoins, deux allocations sont prévues pour compléter la retraite : l'allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) et l'allocation supplémentaire d'invalidité (Asi). Ces allocations peuvent être perçues sous conditions, et principalement des conditions de ressources.

L'allocation de solidarité aux personnes âgées

L'Aspa s'adresse aux personnes en retraite ou ayant atteint l'âge légal de départ à la retraite, si une inaptitude au travail ou une incapacité permanente d'au moins 50% a été déclarée. Les ressources ne doivent pas dépasser les plafonds : 9600€ par an et 800€ par mois pour une personne seule, 14 904€ par an et 1242€ par mois pour un couple. Par ailleurs, il est nécessaire de résider au moins six mois par an en France métropolitaine, Guadeloupe, Martinique, Guyane ou à la Réunion. Enfin, l'Aspa peut être obtenue uniquement sur demande du retraité.

L'allocation supplémentaire d'invalidité

L'ASI est également accordée sous conditions de ressources, pour les personnes percevant une retraite de réversion, une pension de vieillisse et veuf ou veuve ou encore une pension de retraite anticipée ou retraite pour pénibilité. Elle est réservée aux personnes reconnues invalides, en faisant la demande.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant