Retraite : deux tiers des Français estiment la réforme insuffisante

le
2
(NEWSManagers.com) - La prise de conscience est bien là: les actifs savent que les réformes passées ne résolvent pas la problématique sur le long terme. S' ils sont une faible majorité à juger la réforme de 2010 nécessaire pour préserver notre système par répartition, les deux tiers la jugent insuffisante pour le préserver durablement, selon le baromètre Deloitte " Les Français et la retraite" administré par Harris Interactive (1). Les actifs ont également intégré le recul de l' âge de départ à la retraite puisqu' ils se voient partir en moyenne à 66 ans et ont pris conscience de l' importance de préparer leur retraite (57%).
L' inquiétude vis-à-vis de la retraite n' en est pas moins réelle. 55% des actifs se disent inquiets voir très inquiets face au sujet de la retraite, 72% très inquiets ou inquiets de sa préparation. S' agissant du montant de la retraite, 81% des actifs se déclarent préoccupés, un avis partagé par toutes les classes d' âge.
Enfin, si le manque d' argent est le frein principal pour épargner en vue de sa retraite, une écrasante majorité d' actifs est consciente de devoir financer un futur complément de revenus (83%), à titre personnel. Dorénavant, les actifs préparent ou envisagent de préparer leur retraite avant 50 ans.
Le besoin d' information n' est pas comblé, deux actifs sur trois jugent insuffisant leur niveau d' information tant sur leur situation future que sur les moyens de s' y préparer. Plus de 75% n' ont pas ou peu d' idées sur le montant de revenu futur qu' ils percevront à la retraite, et plus de 50% de ceux ayant au moins une vague idée, surévaluent ce montant. Quatre actifs sur dix indiquent ne faire confiance en aucune source institutionnelle publique ou privée. Néanmoins les organismes de retraite obligatoires sont perçus comme la source la plus fiable, mais seulement pour un actif sur trois en moyenne. Dans cette situation, les caisses de retraite et Internet sont privilégiés pour la recherche d' informations, Internet étant dorénavant un canal d' information utilisé par plus de quatre actifs sur dix.
58% des actifs épargnent dès qu' ils le peuvent et 25% ont l' intention de le faire. Les plus jeunes (25-34 ans) se préparent déjà pour 42% d' entre eux. Plus de la moitié des actifs se tournent prioritairement vers les produits classiques (comptes sur livrets et assurance-vie), offrant souplesse et sécurité, pour leur effort d' épargne pour la retraite. Les produits existants dédiés épargne-retraite ne sont pas privilégiés, ne répondant pas à l' ensemble des préoccupations des Français, à la fois long terme (retraite) et court terme (aide à un proche, prise en charge de soins de santé). Cette situation est d' autant plus regrettable que la retraite est aujourd' hui la priorité d' épargne n°1 des Français.

(1) enquête réalisée entre le 28 septembre 2011 et le 11 octobre 2011 sur un échantillon de population de 2 000 Français de 25 ans et plus et comportant 18% de retraités et 82% d' actifs.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • abacchia le vendredi 9 déc 2011 à 15:03

    Hélas, c'est de la bel ouvrage. Les gouvernants successifs sont parvenus à faire culpabiliser les actifs d'aujourd'hui, confrontés à une masse équivalente de retraite à payer, qu'il leur faudra se serrer la ceinture, soit en travaillant plus longtemps, soit en ayant une retraite moindre, soit en cotisant plus. La "génération sacrifiée" prend ainsi tout son sens, pendant que nos aînés (55-65 ans) profitent des largesses sociales qui nous mettent aujourd'hui dans le mur ! Bravo !

  • seguinj3 le vendredi 9 déc 2011 à 15:03

    le pb majeur reste selon moi la retraite à 2 vitesses :public, privé..ya tjrs donc 2 sortes de français..