Retraite complémentaire : le Medef va revoir sa copie

le
0

Des discussions vont être engagées avec les syndicats. Un nouveau texte sera présenté par l'organisation patronale le 22 juin.

Quatre rounds de négociation pour un retour à la case départ. Face à la bronca des syndicats contre ses dernières propositions sur l'avenir des régimes de retraite complémentaire, le Medef va réécrire un nouveau texte pour le 22 juin, date de la prochaine rencontre. D'ici là, des discussions bilatérales vont être menées avec chaque syndicat pour tenter de trouver des points d'accord. Le document de travail qui servait de base mercredi à la 4e réunion de négociation a eu un effet repoussoir.

Les propositions sont, il est vrai, sévères pour les retraités et futurs retraités, avec un mécanisme d'abattement dégressif et temporaire sur les retraites complémentaires perçues avant 67 ans ou encore la baisse des pensions de réversion. Elles apparaissent d'autant plus inacceptables aux syndicats qu'elles écartent toujours toute hausse des cotisations. Claude Tendil, le chef de file patronal, rappelle que sa priorité essentielle est le «rééquilibrage des régimes de retraite complémentaire à l'horizon de 2020», avec des mesures d'économies évaluées à 8,4 milliards. «L'espérance de vie à la retraite est de 26 ans environ. Il faudra bien financer ces années», insiste-t-il. Selon lui, les mesures du patronat «ne sont pas punitives pour les salariés, mais incitatives pour qu'ils ne partent pas trop tôt à la retraite».

Ce nouveau round de discussions bilatérales rend de plus en plus improbable la conclusion d'un accord le 22 juin. Ce qui n'inquiète pas les partenaires sociaux, prêts à jouer les prolongations cet automne. La date butoir pour trouver une solution est en effet fixée au 31 décembre.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant