Retraite complémentaire, la grande difficulté

le
0

La situation financière de l'AGIRC et de l'ARRCO, qui gèrent les pensions de retraite complémentaire en France, est extrêmement délicate. Les pensions seront donc gelées en 2015.

Difficultés financières de l'Agirc et de l'Arrco

En plus de leurs cotisations pourlaretraite, les salariés cotisent tout au long de leur carrière pour leur pension de retraite complémentaire. L'Arrco (Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés) est l'organisme de retraite complémentaire pour les salariés, tandis que l'Agirc (Association générale des institutions de retraite des cadres) s'en charge pour les cadres.

Ces deux organismes paritaires sont gérés par des organisations syndicales d'employeurs et de salariés. Mais depuis plusieurs années, la situation financière de l'Agirc et de l'Arrco est difficile. D'ici à 2017, le besoin de financement est évalué entre 6 et 10 milliards d'Euros.

Hausse progressive des cotisations

Pour limiter la crise financière des organismes de retraite complémentaire, une hausse progressive des cotisations a été instaurée au 1er janvier 2014. Une augmentation des taux contractuels de 0,10% a été établie, une autre est intervenue au 1er janvier 2015.

Gel des pensions en 2015

Les partenaires sociaux ont décidé, lors du dernier conseil d'administration, de maintenir la valeur du point par rapport à 2014. Concrètement, cela signifie un gel des pensions de retraite complémentaire pour cette année. La revalorisation n'aura donc pas lieu au 1er avril, comme c'est habituellement le cas.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant