Retraite complémentaire : ce qui vous attend

le
0

C'est aujourd'hui l'ultime séance de négociation sur l'avenir des régimes de retraite complémentaire. L'enjeu est de taille : pour les futurs retraités, la part des complémentaires représente plus de la moitié (60% en moyenne) de la pension d'un cadre et plus d'un tiers (40%) pour les non-cadres. Après trois mois de discussions, syndicats et patronat se retrouvent pour décider d'un accord sur les mesures visant à éponger le déficit des caisses de l'Agirc (pour les cadres) et de l'Arrco (non cadres).

La plupart des syndicats réclament une hausse des cotisations en échange de leur signature. Selon nos informations, le Medef devrait lâcher du lest aujourd'hui et proposer le maintien des règles en matière de pension de réversion aux veufs et veuves. Revue de détail des principales mesures.

Il faudra attendre 62 ans. En 2018, il faudra avoir 62 ans pour pouvoir toucher sa retraite complémentaire. Le projet d'accord aligne l'âge de la retraite sur celui du régime de base. Une mesure qui engrange le gros des économies et devrait ramener le déficit des deux caisses de 130 milliards à 44 milliards en 2030.

Les pensions versées tous les mois. Versées jusqu'à maintenant tous les trimestres, les pensions seront mensualisées dès 2014. Une simplification pour les retraités, qui sauront chaque mois de quoi ils disposent. Et des changements pour les caisses qui devraient gagner mécaniquement 10 milliards de trésorerie.

10% de majoration à partir du troisième enfant. Une majoration de 10% du montant de la pension complémentaire sera accordée aux parents d'au moins trois enfants, qu'ils soient cadres ou non-cadres. Jusqu'à présent, les parents non cadres (Arcco) bénéficiaient d'un bonus de 5% et de 8% pour les cadres (Agirc) auquel s'ajoutait 4% de plus par enfant supplémentaire. Ce qui pénalisera néanmoins les cadres ayant plus de quatre enfants. Le projet prévoit aussi de supprimer la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant