Retraite au soleil : la prise en charge de vos frais médicaux

le
0

De nombreux Français souhaitent profiter de leur retraite depuis l'étranger. Ils pensent ainsi bénéficier de certains avantages et d'un meilleur niveau de vie. Cependant, la prise en charge des dépenses de santé répond à certaines conditions et les modalités varient selon le choix de pays. Quelques conseils pratiques

Avant un départ dans un pays de l'Union Européenne, il est indispensable d'informer sa Caisse Primaire d'Assurance Maladie (CPAM). Cette démarche permet de s'inscrire à la Sécurité sociale du pays d'accueil. Pour cela, il suffit de compléter le formulaire E121/S1 pour chacune des personnes concernées par le départ. Dès lors, dès l'installation, les soins sont pris en charge directement par l'organisme local selon les règles en vigueur dans ce pays.

Anoter: En cas de retour ponctuel en France ou de séjour temporaire dans d'autres pays, c'est la Sécurité sociale française qui prend en charge vos dépenses de santé. C'est pourquoi vous pouvez conserver votre carte Vitale.

S'installer hors de l'Union Européenne

Là aussi, il est nécessaire d'informer la CPAM. Cependant, la prise en charge des frais médicaux n'est pas systématique. En effet, elle est liée à la signature d'une convention bilatérale avec la France. Pour connaître les modalités de prise en charge des frais de santé, il est possible de s'adresser à sa Caisse Primaire d'Assurance Maladie. La liste et les textes des conventions sont disponibles sur le site Internet du Centre des Liaisons Européennes et Internationales de Sécurité Sociale (CLEISS), www.cleiss.fr.

En l'absence de convention bilatérale, il faut vérifier auprès des institutions compétentes du pays de résidence, dans quelle mesure les frais de santé sont pris en charge. Il est toujours possible d'adhérer à la Caisse des Français de l'Étranger (CFE) ou de contracter une assurance privée auprès d'une compagnie spécialisée.

Le retour en France

Pour un séjour temporaire ou pour un retour définitif en France, chaque Français retrouve intégralement ses droits à remboursement. Les démarches sont différentes suivant les situations:

-Pour un retour temporaire de non-adhérents au CFE. La prise en charge des soins se fait en complétant le formulaire «Je suis retraité du régime général et je vis à l'étranger hors UE/EEE/Suisse». Ce formulaire est disponible sur le site Internet Ameli.fr et peut également être renvoyé par courrier à la CPAM de Seine et Marne. L'affiliation temporaire est enregistrée à la Caisse de ce département.

-Pour un retour temporaire des adhérents au CFE. Ces derniers sont automatiquement affiliés à la CPAM d'Indre-et-Loire Centre, sans autre formalité. Toutes les demandes de remboursements pour des soins reçus en France doivent donc être adressées à cette caisse.

-Pour un retour définitif, il suffit de se rapprocher de la Caisse Primaire d'Assurance Maladie de son nouveau lieu de résidence. Dès lors, il est possible d'obtenir une nouvelle carte Vitale et de retrouver l'intégralité de vos droits.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant