Retraite : 1000 euros par trimestre d'étude

le
12
Deux jours après l'allocution du premier ministre Jean Marc Ayrault sur la réforme des retraites, la ministre des affaires sociales Marisol Touraine donne quelques précisions sur les contours de cette réforme.

C'était une demande de la CFE-CGC, la centrale des cadres et des techniciens, pour obtenir son soutien à la réforme des retraites. Message reçu cinq sur cinq par l'exécutif, qui a dévoilé jeudi les modalités d'une meilleure intégration des années d'études dans le calcul de la pension. «Il faut prendre en considération la situation des jeunes. Cette réforme est pour les jeunes», a plaidé Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales. «La génération des ­25-30 ans va cotiser trois années de plus que celle de leurs parents, la ­réforme doit leur redonner confiance», justifie Serge Lavagna, le nouveau «M. Retraites» de la CFE-CGC.

Concrètement, les étudiants vont bénéficier d'un tarif préférentiel - une aide de 1000 euros par trimestre - pour compléter leur durée de cotisation et racheter jusqu'à quatre trimestres. Soit l'équivalent d'une année d'études. Ce rachat sera possible pour les étudiants sur une période de cinq à dix ans après la fin de leurs études. Le dispositif existait déjà - il a été introduit dans le cadre de la réforme Fillon de 2003 -, mais les conditions financières, notamment pour les jeunes diplômés, étaient peu avantageuses. Avec cette prime de 1000 euros par unité, le coût d'un rachat de trimestre devrait donc être dorénavant compris entre 500 et 1500 euros, variant selon l'âge et le salaire. Autre disposition importante: l'abaissement de 200 à 150 heures de travail rémunérées au smic du seuil de validation d'un trimestre par un apprenti ou un jeune en alternance.

De quoi répondre, a priori, aux demandes de la CFE-CGC? Pas du tout. La centrale des cadres en demande plus. Elle exige notamment que les bac + 3 et plus puissent racheter huit trimestres (soit deux années d'étude).«Les étudiants en master doivent faire, dans le cadre de leurs cursus, des stages de deux à six mois qui ne sont pas comptabilisés pour leur retraite. La réforme doit répondre à ce problème», justifie Serge Lavagna.

Du mieux pour les mères

En plus des étudiants, la réforme présentée mardi par Jean-Marc Ayrault vise également à améliorer la situation des femmes qui ont suspendu leur carrière pour cause de maternité ou pour élever leurs enfants. Désormais, tous les «trimestres interrompus» seront comptabilisés. Idem pour les demandeurs d'emploi, qui pourront ajouter deux trimestres de chômage de plus à leur durée de cotisation.

Le projet de loi du gouvernement doit être finalisé d'ici au 5 septembre, pour pouvoir être envoyé pour avis aux caisses de Sécurité sociale et pour examen au Conseil d'État, avant une présentation en Conseil des ministres le 18. Mais, histoire surtout de court-circuiter la CGT et FO, qui appellent à la grève le 10, en ayant distillé d'ici là de justice de la réforme. Affaire à suivre...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • schebac1 le lundi 2 sept 2013 à 10:54

    j'ai l'impression que certains ont mal lu ou lu trop vite : il ne s'agit pas de racheter un trimestre à 1000€, mais une aide en moins value de 1000€ sur les 4000 à 5000 € que coute le rachat d'un trimestre ... Concernant l'armée, je l'ai faite et elle est comptée dans mon relevé de cotisation reçu à 40 ans ...

  • ragni1 le lundi 2 sept 2013 à 10:29

    Et hop, une réforme pour les gosses de riches, qui pourront demander 4000 euros à papa pour leur financer cette année de cotisation à peine le diplome en poche, belle idée de la justice sociale! La prise en compte partielle des études, c'est pour tout le monde ou personne, je rappelle l'article 1 "Les hommes naissent libres et égaux en droit..."

  • idem12 le dimanche 1 sept 2013 à 00:18

    je suis bien content avec mon bac + 8,malheureusement je l'ai eu il y a trop longtemps. Moralité pas de possibilité de racheter avec ce tarif et cotisation plein pot. Je prends mon plaisir (pour rester poli)

  • idem12 le dimanche 1 sept 2013 à 00:18

    je suis bien content avec mon bac + 8,malheureusement je l'ai eu il y a trop longtemps. Moralité pas de possibilité de racheter avec ce tarif et cotisation plein pot. Je prends mon plaisir (pour rester poli)

  • danquign le samedi 31 aout 2013 à 13:53

    Et pour les couillons qui ont perdu 1 an dans une caserne ?

  • sithric le samedi 31 aout 2013 à 11:41

    Deux solutions selon la recherhe eco de Natixis pour les jeunes. Sanctionner et contester le systeme en place p-e par un vote extreme et "nuisible" , ou s expatrier dans un pays "responsable" et viable sur les depenses publiques et financement de la retraite comme des pays du Nord. C est le "commerce des promesses" pour reprendre le titre d un livre de P-N Giraud. Pour ma part j ai choisi de voter avec mes pieds ... Ceux qui restent en France n ont pas fini d etre presses comme des citrons.

  • lemeri38 le samedi 31 aout 2013 à 11:30

    hallucinant c'est vrai qu'on a plein de pognon a dépenser en ce moment ...et qui c'est qui va payer ?

  • nayara10 le samedi 31 aout 2013 à 11:17

    Ha les bulletins de vote ,c'est vraiement l'unique préocupation de ce gouvernement déconnecté.Les tôlards sont des assistés.....Ce gouvernement ,nous amènera en Afrique....

  • nayara10 le samedi 31 aout 2013 à 11:14

    Pour les vieux ,l'Armée que dal et les vraies études rien.Ces jeunes issus d'un milieu non conforme vont devenir des rentiers sans rien faire de leur dix doigts..

  • d.jousse le samedi 31 aout 2013 à 10:00

    Les jeunes veulent que le fruit de leur travail soit pour eux. Et non 50% reversé au titre des symboles gochomerdo.