Retrait d'expéditions, doutes sur les ascensions de l'Everest en 2014

le
0
SÉRIE D?ANNULATIONS D?EXPÉDITIONS SUR L?EVEREST
SÉRIE D?ANNULATIONS D?EXPÉDITIONS SUR L?EVEREST

KATMANDOU (Reuters) - Plusieurs expéditions ont plié bagages au camp de base de l'Everest endeuillé par une avalanche meurtrière qui a fait au moins 13 morts parmi les sherpas.

Pour la première fois en plusieurs décennies, il pourrait n'y avoir cette saison aucune ascension du toit culminant de la planète par son versant népalais, la voie la plus empruntée par les himalayistes.

L'accident qui s'est produit vendredi dernier est le plus meurtrier survenu sur les pentes de l'Everest. Son bilan pourrait encore s'aggraver, trois sherpas étant toujours portés disparus.

En début de semaine, le gouvernement népalais a annoncé qu'il augmenterait de 50% l'assurance minimum couvrant les guides, la portant à 15.000 dollars environ, créerait un fonds de soutien aux familles des victimes et prendrait en charge l'éducation de leurs enfants.

Mais dans un pays parmi les plus pauvres de la planète où les sherpas peuvent gagner en une saison jusqu'à 7.000 dollars, dix fois le salaire annuel moyen au Népal, la mort d'un guide est très lourde de conséquences pour les membres de sa famille qui dépendent souvent de son salaire.

Dans ce contexte, nombre d'expéditions étrangères ont préféré se replier.

International Mountain Guides (IMG), une organisation américaine, a rapatrié ses trois expéditions en cours sur les pentes de l'Everest, soit une quarantaine d'alpinistes au total.

Sur son site internet, le groupe explique que depuis l'accident, la voie normale n'est plus sûre. L'avalanche s'est produite en effet dans le secteur le plus exposé de l'ascension, au niveau de la cascade de glace du glacier du Khumbu, entre le camp de base et le camp I. Les sherpas l'équipaient en cordes fixes et échelles métalliques lorsqu'ils ont été emportés par l'effondrement de blocs de glace.

Alpine Ascents, qui employait cinq des sherpas tués dans l'avalanche, a annoncé de son côté qu'elle renonçait à l'expédition par respect pour eux.

L'expédition Peak Freaks Everest 2014 a également décidé de replier bagages. Ses responsables affirment même que le gouvernement népalais, qui avait vendu 334 permis d'ascension cette année, a décidé que l'accès au versant népalais de l'Everest serait fermé pour le reste de la saison.

Mais Sushi Ghimire, du ministère du Tourisme, a indiqué que certaines expéditions n'avaient pas encore décidé de repartir.

Compte tenu de la mousson qui remonte du sous-continent indien vers le nord, l'ascension des 8.848 mètres de l'Everest doit se faire dans une fenêtre très courte de deux mois, généralement jusqu'à la fin du mois de mai.

La face tibétaine de l'Everest n'est pas concernée par les événements en cours.

(Gopal Sharma; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant