Retour perdant mais rassurant pour Nadal à Vina del Mar

le
0
Retour perdant mais rassurant pour Nadal à Vina del Mar
Retour perdant mais rassurant pour Nadal à Vina del Mar

Une défaite mais un retour satisfaisantt. Voilà les enseignements que l?on pourra retenir de la reprise de Rafael Nadal après sept mois sans compétition. Dimanche, l?ancien numéro un mondial a été battu en finale du tournoi de Vina de Mar par l?Argentin Horacio Zeballos (6-7, 7-6, 6-4) mais cette défaite est plutôt rassurante. Car il ne faut pas oublier que l'Espagnol de 26 ans n'avait plus joué sur le circuit depuis le 28 juin 2012 et sa défaite surprise au 2eme tour de Wimbledon. Après avoir manqué les Jeux Olympiques, l'US Open et l'Open d'Australie pour soigner une blessure compliquée au genou gauche (syndrome de Hoffa), Nadal a manqué de rythme et de jus.

« Même si je n'ai pas pu gagner le titre, le simple fait d'être là (en finale) est une victoire », a déclaré celui qui s?est consolé en remportant le double avec Juan Monaco. En face, Zeballos (73eme mondial) a quand même réussi un petit exploit en battant Nadal en finale d?un tournoi ATP. Auparavant, seuls Roger Federer et Novak Djokovic avaient réussit cette prouesse. Il s'agit de la première défaite de Nadal face à un gaucher sur terre battue rouge et de sa cinquième défaite en 41 finales sur terre. « Jouer une finale contre Nadal, ça me suffisait déjà mais là c'est carrément un rêve, je m'en souviendrai toute ma vie », s?est félicité Zeballos pour sa première victoire d?un tournoi ATP. En attendant, « Rafa » reprend peu à peu ses marques et
l?Espagnol devrait continuer à se tester sur terre battue en disputant successivement les tournois de Sao Paulo (Brésil) et Acapulco (Mexique).

Ensuite, c?est la tournée aux Etats-Unis qui l?attend et deux tests d?envergure lors des Masters 1000 d'Indian Wells et de Miami. Il sera alors grand temps de revenir en Europe pour préparer un nouveau Roland-Garros avec au programme, Monte Carlo, Barcelone et Rome. Nadal attend depuis juin dernier et son septième titre sur la terre battue parisienne de soulever un trophée. Une éternité pour le Taureau de Manacor.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant