Retour en France des ex-otages : «C'est la vie qui a gagné» selon Hollande

le
19
Retour en France des ex-otages : «C'est la vie qui a gagné» selon Hollande
Retour en France des ex-otages : «C'est la vie qui a gagné» selon Hollande
Fatigués mais souriants, les sept Français d'une même famille, dont quatre enfants, libérés après avoir été retenus en otages par le groupe islamiste Boko Haram au Nigeria, sont arrivés samedi matin à Paris, deux mois après leur enlèvement au Cameroun. « Aujourd'hui, c'est la vie qui a gagné », a déclaré devant la presse le président François Hollande, venu accueillir les anciens otages au petit matin à leur arrivée à l'aéroport d'Orly, en provenance de Yaoundé, après leur libération dans la nuit de jeudi à vendredi.

Les otages « ont souffert de la chaleur et du manque d'eau, mais ont été correctement traités », a ensuite confié à des journalistes François Hollande, « impressionné » par les enfants, quatre garçons de 5 à 12 ans. « Ils ont été des appuis solides. S'ils (la famille Moulin-Fournier) ont pu retrouver leur liberté, les enfants y sont pour beaucoup », a ajouté le président. Les anciens otages sont arrivés à 06H00, à bord du Falcon du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius qui avait fait un aller-retour au Cameroun pour aller les chercher. Sur le tarmac attendaient une dizaine de membres de leur famille, frères, soeurs et grands-parents, et une soixantaine de journalistes.

Des couvertures sur les épaules pour se protéger du froid parisien après avoir connu l'écrasante chaleur africaine, ils sont tombés dans les bras de leurs proches, avant de s'acheminer vers le pavillon d'honneur où ils sont restés un moment, à l'écart de la presse. Tanguy Moulin-Fournier, visage amaigri, épaisse barbe, a ensuite fait part de son « immense émotion », de son « immense bonheur ». « C'est fini, on en est sortis... », a-t-il déclaré. « Je suis très heureux d'être de retour en France, c'est un grand moment. Après, on retournera également au Cameroun, qui est un très beau pays où on se plait beaucoup », a-t-il ajouté. La famille est ensuite partie dans un véhicule...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fbordach le dimanche 21 avr 2013 à 08:31

    Tu parles, il a payé...

  • fgino le samedi 20 avr 2013 à 18:30

    Hollande ne sait plus quoi faire pour remonter !! Il a payé !

  • 11881561 le samedi 20 avr 2013 à 16:28

    LIBERES ET PRET A REPARTIR AU CAMEROUN ?????????????????????????????????

  • M1343167 le samedi 20 avr 2013 à 16:16

    Bien entendu, g.marti4, j'en suis persuadé...

  • g.marti4 le samedi 20 avr 2013 à 15:28

    janaliz, les conditions de la libération vous ne les connaîtrez jamais, elles font parties du secret et donc je persiste et je signe il y eu une rançon détournée par États interposés. Car je ne vois pas pourquoi des terroristes qui n'ont rien à faire de la vie de mécréants, auraient libérés sans contreparties. A moins que nous soyons dans le "rêve enchanté", expression que j'ai entendu pendant la campagne et qu'on n'a plus entendu parlé.

  • chatnour le samedi 20 avr 2013 à 15:27

    "Hollande, aujourd’hui, c’est : “J’avance, je suis mort ; je recule, je suis mort ; je ne bouge pas, je suis mort.” Le propos est d’un député PS."

  • slivo le samedi 20 avr 2013 à 15:12

    « C'est fini, on en est sortis... ». Ben il va pas être déçu en rentrant en France parce qu'ici, franchement on n'en est pas sortis... et toujours otage du P.S.

  • chatnour le samedi 20 avr 2013 à 14:56

    Tant mieux pour eux mais non, "ce n'est pas la vie qui a gagné, c'est la rançon !"

  • ghysko le samedi 20 avr 2013 à 14:39

    Tant mieux pour cette famille, cela dit s'ils veulent retourner au Cameroun, c' quoi leur trip? Quant à l'utilisation faite par FH et Fab de leur libération, qu'ils se disent bien que ce type de com est à vomir.

  • janaliz le samedi 20 avr 2013 à 13:37

    Ils vont pouvoir aller manifester maintenant...