Retour des acheteurs dans l'immobilier haut de gamme parisien

le
0

Les Français avaient différé leurs acquisitions ces dernières années espérant une baisse des prix. Ils reviennent depuis quelques mois.

Un temps groggy après la vague de départs à l’étranger de propriétaires de grands appartements, le marché immobilier haut de gamme parisien va mieux. Selon Féau, les ventes repartent et l’engorgement créé par la mise en vente de nombreuses grandes surfaces à Paris et à Neuilly est en train de se résorber. Les stocks de biens à vendre, qui avaient bondi, sont revenus à un niveau plus normal.

Le deuxième trimestre 2015 a été marqué par le retour des acheteurs français, des familles qui avaient souvent différé leurs projets d’acquisitions dans les bons quartiers de la capitale en attendant que les prix baissent. Elles ont d’ailleurs eu raison. «La baisse des prix a été en moyenne de l’ordre de 15 % sur les biens haut de gamme depuis 2012», estime Charles-Marie Jottras, le président de Féau, qui reconnaît que ce marché des ventes supérieures à un, voire deux millions d’euros, a «violemment chuté entre 2011 et 2014». Un chiffre en témoigne: cumulées, les ventes d’appartements de plus de 2 millions d’euros ne représentaient plus que 1,22 milliard d’euros en 2014, soit 35 % de moins qu’en 2011.

Paris XVIe, Neuilly...

Une tendance qui semble appartenir au passé. «Les promesses de ventes dans nos agences ont bondi de 38 % par rapport au premier semestre 2014», précise Charles-Marie Jottras. Les marchés qui avaient le plus souffert (XVIe, Neuilly) sont ceux où les ventes reprennent le plus nettement. Et les prix sont stables. Le rapport de force entre acheteurs et vendeurs est en train de se rééquilibrer. Mais pour ceux qui ont les budgets adéquats, il est toujours possible de trouver dans les beaux quartiers des appartements familiaux de 300 m² avec travaux à 7500 euros le mètre carré.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant