Retour de Sarkozy : pendant ce temps, Juppé expose son projet pour «l'alternance»

le
0
Retour de Sarkozy : pendant ce temps, Juppé expose son projet pour «l'alternance»
Retour de Sarkozy : pendant ce temps, Juppé expose son projet pour «l'alternance»

Il y a peu de risques à parier que, ce dimanche soir, Alain Juppé regardait lui aussi Nicolas Sarkozy se relancer dans l'arène au 20 heures de France 2. Mais l'ancien Premier ministre n'est pas resté passif devant sa télévision. Bien préparé, un billet intitulé «On va le faire ensemble» a été balancé sur son blog quasiment au même moment de l'intervention de son rival à la future primaire UMP en vue de la présidentielle 2017.

 

Dans ce texte, «les grandes lignes» de son «projet pour l'alternance» sont évoquées. Un mot judicieusement choisi puisque l'ex-président de la République justifiait quelques minutes auparavant qu'il était «venu pour bâtir une alternative crédible» parce qu'il n'avait «pas le choix». Juppé tenterait-il ainsi de banaliser le discours «rassembleur» de Sarkozy en prouvant qu'il peut en faire autant?

C'est le récit de son dimanche à Angoulême, au parfum de pré-campagne de terrain auprès des militants UMP départementaux, qui lui donne l'occasion d'énoncer ses intentions. On apprend qu'il y a reçu un «accueil chaleureux» et que les militants ont paru «motivés» lorsque Alain Juppé leur a présenté son ambition de «réunir, avec la direction collégiale, les conditions d'une élection incontestable à la présidence de l'UMP». Une façon de rappeler à Nicolas Sarkozy, qui s'est attaché plus tôt à apparaître comme le patron naturel de la droite, qu'il ne pourra pas s'épargner cette étape.

Plus tôt dans la journée, l'ancien Premier ministre de Jacques Chirac avait déjà assuré lors du «Grand rendez-vous» Europe 1-Le Monde-i>Télé qu'il était prêt à «aller jusqu'au bout» du «match» avec Nicolas Sarkozy.

Juppé veut un «élan d'unité nationale, respectueux de la diversité»

Dans son billet, Alain Juppé n'évoque pas Nicolas Sarkozy. C'est simplement le moment choisi pour le partager qui le transforme en réponse. Une réponse qu'il semble avoir voulu sur le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant