Retour de Sarkozy : non, ce n'est pas la fête au PS !

le
0
Nicolas Sarkozy et François Hollande lors de la passation des pouvoirs, en 2012.
Nicolas Sarkozy et François Hollande lors de la passation des pouvoirs, en 2012.

France Inter : Sarkozy est revenu, mais contrairement à ce qu'on pourrait croire, ce n'est pas la fête au PS ? Charlotte Chaffanjon : C'est vrai qu'on imagine les socialistes heureux... "Sarkozy est notre meilleure chance : personne comme lui ne divise autant la droite et ne rassemble autant la gauche", résume le ministre des Finances Michel Sapin. Pour la division de la droite, ce n'est pas faux. Mais pour le rassemblement de la gauche..., ce n'est pas vrai. Ceux au PS qui rêvaient que le retour de Sarkozy leur laisse enfin du répit ne seront pas exaucés. Pourquoi ? D'abord, le débat sur le budget va encore mobiliser les frondeurs du PS contre le pouvoir. Ensuite Arnaud Montebourg, viré du gouvernement il y a un mois, va faire son grand retour début octobre. Il est tellement imprévisible que beaucoup craignent encore un coup d'éclat. Et ce n'est pas tout ! Après le livre de Cécile Duflot, celui de Valérie Trierweiler, c'est le livre de Delphine Batho qui va sortir mi-octobre. Elle a été virée du ministère de l'Écologie en 2013, et elle n'est pas contente. Entre-temps, Aquilino Morelle, l'ex-conseiller du président, viré, lui, pour des soupçons de conflit d'intérêts, déverse sa colère dans les médias. Après avoir dit qu'il avait été victime "d'épuration ethnique" dans Le Point, il traite François Hollande "d'enfoiré" dans Le Nouvel Obs. Là, nous sommes dans les hautes sphères de l'irrationnel, mais il...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant