Retour de la déflation en zone euro

le
5

La déflation en zone euro se confirme pour les mois à venir.
La déflation en zone euro se confirme pour les mois à venir.

On s'y attendait avec l'annonce lundi d'une très faible inflation en Allemagne. La zone euro a ainsi connu une contraction moyenne des prix de 0,2% au mois de décembre. Cela ne s'était plus vu depuis fin 2009.

La nouvelle ne surprend pas les marchés, mais confirme les préoccupations autour d'un retour de la déflation en Europe. Malgré la contraction des prix constatée le mois dernier, la zone euro n'est pas encore tout à fait en déflation selon la définition officielle du phénomène, qui doit se répéter plusieurs mois d'affilée avant d'être considéré comme tel. Néanmoins, c'est bien vers ce scénario que l'UE se dirigerait.

Le pétrole vient accentuer le mouvement

La baisse du pétrole n'est bien sûr pas étrangère à cette contraction des prix. Pourtant, les prix à la pompe n'ont encore que partiellement intégré la récente chute du baril. Si les prix à la pompe baissent en décembre, c'est surtout du fait de la contraction de l'or noir constatée au cours des semaines antérieures à la grande chute de la fin d'année. Le potentiel de baisse des coûts "réels" de l'énergie est donc encore important et devrait continuer de se concrétiser en janvier et dans les mois suivants.

Surtout, la baisse des cours du pétrole n'influe pas seulement sur les prix à la pompe. Réduisant les coûts des entreprises, cette baisse permet également de baisser les prix finaux des biens produits. Ainsi, l'entrée de la zone euro en déflation se confirmerait.

Mauvais biais pour l'économie

Pour le consommateur, la déflation peut sembler une bonne nouvelle. Si les prix baissent, le pouvoir d'achat des ménages augmente. Cependant, sur le plan macroéconomique, c'est une mauvaise nouvelle. Qui dit déflation dit aussi report des investissements, stagnation des salaires et incitation à repousser certains types d'achats au lendemain. En somme, cela est susceptible d'empêcher un retour de la croissance.

Ce cercle vicieux est la bête noire de la BCE. La déflation, capable de s'auto-entretenir, est en effet très difficile à contrôler. En conséquence, on peut attendre de la banque centrale le 22 janvier prochain une accentuation de la vigueur du plan de « quantitative easing », au c½ur de la politique monétaire ultra-accommodante de la BCE qui veut soutenir l'inflation et, indirectement, une reprise économique de la zone euro.

Les perspectives des économistes sont néanmoins négatives : déjà en novembre dernier, nous publiions cette prévision d'entrée en déflation de la zone euro dès la fin de l'année 2014 :

Impact de l'évolution des prix du pétrole sur l'inflation en zone euro.
Impact de l'évolution des prix du pétrole sur l'inflation en zone euro.

X.Bargue

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • al1fini le mercredi 7 jan 2015 à 17:35

    Bonjour, Est ce que par hasard, dans la déflation, il est incorporé, les hausses de prix récentes (transports, timbres, taxes gasoil) ainsi que les hausses plus incidieuses comme la hausse des impôts (locaux, fonciers), des loyers ... Parce que en déflation, on ne devrait pas voir de plus en plus de pauvres. Or de ma fenêtre, je vois beaucoup de gens qui aimeraient consommer mais qui n'en n'ont juste pas ou plus les moyens !

  • DADA40 le mercredi 7 jan 2015 à 16:53

    Vaut-il mieux une déflation modérée de 1% annuel ou une inflation de plus de 15% comme au milieu des années 70 ? Dans le 2° cas cela permet d'éponger les dettes notamment celles des états mais en ruinant les petits épargnants (les gros sont déjà ailleurs).

  • spcmg71 le mercredi 7 jan 2015 à 16:25

    La déflation, c'est une catastrophe pour toute l'économie et donc pour tous, au niveau individuel ou global. C'est exactement ce qui englue économiquement le Japon depuis une vingtaine d'années.

  • d.e.s.t. le mercredi 7 jan 2015 à 16:18

    Le problème en France n'est pas la déflation, mais la présence inutile d'ECTOPLASME 1er, dernier "roi fait néant"!

  • annelion le mercredi 7 jan 2015 à 16:00

    A la deflation on peut mettre fin tout de suite. Imprimer des billets de banque et distribuez les aux genspar helicoptere. Voila, fini la desinflation. C'est un faux problème.Le vrai problème est la mondialisation et des gens qui travaillent bien plus que nous.