Retour de l'activité plus rapide que prévu au Japon

le
0
Le plus grand constructeur du pays, Toyota, a retrouvé 90% de sa production au mois de juin.

L'automobile s'est remise plus rapidement que prévu de la catastrophe japonaise du 11 mars, même si ses performances financières ont été impactées au premier semestre. La paralysie de nombreux équipementiers -dont les usines avaient été détruites ou endommagées- était d'autant plus inquiétante que beaucoup approvisionnent non seulement les groupes nippons, mais aussi l'ensemble des constructeurs de la planète. 75% des composants électroniques du secteur proviennent ainsi de l'Archipel.

Mais les nouvelles rassurantes se multiplient. Carlos Ghosn, le PDG de Nissan, a indiqué hier que l'impact du tremblement de terre était passé et que l'approvisionnement en composants était redevenu normal, la pénurie de pièces détachées ayant atteint un pic d'avril à juin. Le groupe japonais a subi une perte exceptionnelle de 183 millions d'euros d'avril à juin à cause du séisme. Son bénéfice d'exploitation n'a cependant chuté que de 10%, à 1,33 milliard d'euros, surpas

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant