Retombées mondiales limitées du Brexit-Moody's

le
0
    8 juillet (Reuters) - La décision des Britanniques de 
quitter l'Union européenne (UE), au terme du référendum du 23 
juin dernier, déclenchera sans doute un choc qui altèrera la 
confiance et freinera la croissance économique de la 
Grande-Bretagne, estime Moody's Investors Service. 
    Toutefois, en l'absence de contagion au niveau politique, 
les retombées au niveau mondial seront sans doute limitées, 
ajoute l'agence de notation. 
    Moody's ajoute qu'elle a abaissé ses prévisions de 
croissance pour la zone euro, à 1,5% en 2016 et à 1,3% en 2017 
contre 1,7% et 1,6% précédemment, "conséquence d'évolutions 
nationales particulières combinées à des retombées limitées du 
Brexit". 
    L'agence a aussi abaissé ses prévisions de croissance de la 
Grande-Bretagne, à 1,5% en 2016 et 1,2% en 2017 contre 1,8% et 
2,1% précédemment.  
    "Les risques baissiers pour la croissance mondiale n'émanent 
pas de la possibilité d'une récession au Royaume-Uni mais de la 
possibilité que l'évolution de la situation du Royaume-Uni 
puisse engendrer un risque politique accru ailleurs dans l'Union 
européenne (UE)", explique Elena Duggar, associée de Moody's.  
    A plus long terme, le renforcement éventuel des mouvements 
nationalistes et protectionnistes pourraient avoir des effets 
préjudiciables sur l'UE, voire menacer son existence même, 
ajoute l'agence de notation.  
    "L'éclatement du bloc commercial pourrait également 
encourager les tendances protectionnistes d'autres pays, 
risquant de mettre un terme au mouvement de croissance de la 
mondialisation des dernières décennies. Cela pourrait à son tour 
nuire aux perspectives de croissance à long terme des économies 
prises individuellement".  
 
 (Wilfrid Exbrayat pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant