Réticences envers le dépistage sanguin de la trisomie 21

le
0
Ce test disponible en France depuis peu doit être réservé aux femmes présentant un risque accru de porter un enfant trisomique, estiment les gynécologues. » Qu'est-ce qu'une amniocentèse ?

Simplifier une démarche lourde, tant du point de vue clinique que psychologique: c'est la promesse du dépistage prénatal sanguin de la trisomie 21. Ce test non invasif permet, par une simple prise de sang effectuée sur la mère, de dépister cette anomalie génétique chez le f½tus. Proposé en France depuis l'automne par le laboratoire privé Cerba, ce test soulève cependant des réticences chez les spécialistes, qui ont présentés leurs arguments mercredi à l'occasion du congrès du Collège national des gynécologues-obstétriciens français (CNGOF).

Les travaux sur cette innovation débutent en 1997, lorsque des généticiens observent que des fragments d'ADN libres du f½tus sont présents dans le plasma maternel dès les premières semaines de grossesse. Au cours de la ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant