Rétablir la peine de mort stoppera une adhésion turque à l'UE-Berlin

le
1
    BERLIN, 18 juillet (Reuters) - Un pays qui applique la peine 
de mort ne peut pas être membre de l'Union européenne, a déclaré 
lundi un porte-parole du gouvernement allemand, au lendemain des 
propos de Recep Tayyip Erdogan laissant penser qu'elle pourrait 
être rétablie en Turquie. 
    "L'Allemagne et les pays membres de l'UE ont une position 
claire à ce sujet: nous rejetons catégoriquement la peine de 
mort", a déclaré Steffen Seibert lors d'une conférence de presse 
à Berlin. 
    "Un pays qui a la peine de mort ne peut être membre de l'UE 
et le rétablissement de la peine capitale en Turquie aurait pour 
conséquence l'arrêt des négociations sur l'adhésion", a-t-il 
continué. 
    La Turquie, qui ambitionne de rejoindre l'UE, a aboli la 
peine capitale en 2004 mais dimanche, en réponse à ses 
partisans, le président Erdogan a déclaré que l'Etat turc devait 
envisager de la rétablir, après le putsch manqué de vendredi 
soir. 
 
 (Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ecerutti il y a 8 mois

    Parfait alors !