« Rétablir la double peine »

le
0

Vous souhaitez renforcer les effectifs des forces de l'ordre de 10 000 postes. Vous êtes d'accord avec le mouvement initié par le gouvernement ?

Mais pourquoi avoir attendu l'an dernier pour s'y mettre ? Ce gouvernement découvre l'Amérique six mois avant la fin du quinquennat ! Alors je ne vais pas justifier l'action du gouvernement sous prétexte qu'on n'a pas fait que des choses absolument parfaites avant 2012. Bien sûr qu'on a fait des erreurs et j'en ai signalé deux : la suppression des renseignements généraux et la suppression d'un certain nombre de postes dans les forces de l'ordre. Etant tout de même entendu que la menace terroriste n'était pas la même en 2007-2008. Donc il faut augmenter les effectifs en créant des emplois nets. Et en libérant les policiers et les gendarmes des tâches administratives qui occupent les deux tiers de leur temps en recrutant des emplois civils. J'avais aussi proposé qu'on actionne la réserve de la police et de la gendarmerie. Le gouvernement vient enfin de le décider. On est parfois entendu mais bien tardivement.

 

Votre programme n'obéit-il pas à la logique du tout-carcéral ?

Je vais être très clair : oui il faut une politique de répression. Allez dire aux policiers agressés à Viry-Châtillon que tout va bien. Il faut rétablir l'autorité de l'Etat. D'abord en faisant en sorte que les peines soient exécutées. Les remises automatiques de peine sont un non-sens. On peut laisser aux juges la possibilité de réduire des peines mais pas de façon automatique. Je suis aussi pour le rétablissement de la double peine : quand un étranger a commis un acte criminel et qu'il a purgé sa peine, il faut pouvoir le reconduire chez lui. J'ai proposé aussi que le seuil à partir duquel les aménagements de peine sont possibles — c'est-à-dire deux ans — soit ramené à un an et six mois en cas de récidive. Le taux d'incarcération en France est inférieur à la moyenne européenne. La prison ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant