Résurgence de violence à Bangui, 11 morts et 14 disparus

le
0
    BANGUI, 6 octobre (Reuters) - Au moins 11 personnes ont été 
tuées cette semaine à Bangui au cours d'affrontements qui ont 
éclaté dans le quartier musulman de PK5 après le meurtre d'un 
officier de l'armée, a annoncé jeudi la mission de maintien de 
la paix de l'Onu. 
    Marcel Mombeka, ancien conseiller de l'ex-présidente par 
intérim Catherine Samba-Panza, a été abattu mardi alors qu'il 
traversait en voiture le quartier longtemps assiégé par les 
miliciens anti-balaka, dans lequel le pape François s'était 
rendu en novembre dernier pour sceller la réconciliation entre 
Centrafricains.  
    Les violences qui ont éclaté après ce meurtre ont fait au 
moins 11 morts, 14 disparus et autant de blessés, a dit la 
mission de l'Onu (Minusca). 
    "A ce stade, nous pensons que toutes (les victimes) sont des 
civils", a précisé le porte-parole de la Minusca, Hervé 
Verhoosel. 
     
 
 (Crispin Dembassa-Kette; Tangi Salaün pour le service français) 
 )
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant