RESUME DE L'ACTUALITE A 17h00 GMT (31/12)

le
0
    PARIS - Plus de 100.000 policiers et gendarmes et près de 
39.500 pompiers volontaires et professionnels sont mobilisés sur 
l'ensemble de la France pour la Saint-Sylvestre, a annoncé le 
ministre de l'Intérieur lors d'un déplacement en Val d'Oise. 
    A ces forces s'ajoutent 36 unités mobiles et les 10.000 
soldats de l'opération Sentinelle contre la menace terroriste, a 
ajouté Bernard Cazeneuve, dans une déclaration à la presse. 
    Il a précisé que 1.700 policiers, gendarmes et militaires 
assureraient à Paris la sécurité sur l'axe 
Champs-Elysées-Champ-de-Mars. 
    Le préfet de police de Paris, Michel Cadot, avait annoncé 
mardi la mobilisation de 11.000 membres des forces de sécurité, 
soit 2.000 de plus que l'an dernier, sur Paris et les trois 
départements de la petite couronne.  
    La menace terroriste, un mois et demi après les attentats du 
13 novembre, qui ont fait 130 morts, a amené les autorités 
françaises à prendre cette année des mesures particulières. 
     
    BRUXELLES - Six personnes ont été interpellées à Bruxelles 
lors de perquisitions menées dans le cadre de l'enquête sur des 
projets d'attentats pour le Nouvel An, a fait savoir le parquet 
fédéral. Les autorités ont annoncé l'annulation des festivités 
prévues à l'occasion du réveillon dans la capitale. 
    Six perquisitions ont été effectuées à Bruxelles et une aux 
abords de la ville. Elles ont donné lieu à la saisie 
d'ordinateurs, de téléphones portables et de matériel pour 
airsoft, jeu pratiqué avec des répliques d'armes à feu qui 
tirent des billes de plastique.  
    Un juge doit se prononcer dans la journée sur le maintien en 
garde-à-vue des six suspects. 
    Le parquet fédéral a annoncé mardi l'arrestation de deux 
individus soupçonnés de préparer des attentats pour le Nouvel 
An.     
     
    BRUXELLES - La justice belge a inculpé un homme lié aux 
attentats de Paris et Saint-Denis après une perquisition à 
Bruxelles, ont annoncé les services du procureur du roi. 
    Âgé de 22 ans, Ayoub B. a été inculpé pour "assassinats 
terroristes et participation aux activités d'un groupe 
terroriste". 
     --- 
    WASHINGTON - Un homme de 25 ans soupçonné d'avoir voulu 
ouvrir le feu dans un restaurant de Rochester, dans l'Etat de 
New York, lors du réveillon du Nouvel An pour le compte de 
l'Etat islamique a été arrêté et inculpé, annonce le département 
américain de la Justice. 
    "Le FBI a déjoué le projet d'Emanuel Lutchman visant à tuer 
des civils à la veille du Nouvel An", dit-il dans un communiqué, 
citant un agent fédéral.     
     --- 
    BERLIN - L'afflux massif de réfugiés est une "chance" pour 
l'Allemagne, dira la chancelière allemande Angela Merkel dans 
son discours du Nouvel An. 
    L'intégration des migrants, pour la plupart des musulmans en 
provenance de pays en guerre comme la Syrie et l'Irak, demandera 
"du temps, des forces et de l'argent" mais le pays est assez 
fort pour faire face, devait préciser la chancelière. 
    L'Allemagne a accueilli plus d'un million de réfugiés en 
2015, nettement plus que tout autre pays européen. 
    A partir du 1er janvier, les autorités auditionneront chaque 
demandeur d'asile syrien, revenant sur sa politique qui 
consistait à accorder presque automatiquement le statut de 
réfugié aux personnes arrivant de Syrie. 
    Depuis la fin 2014, les Syriens ont bénéficié en Allemagne 
d'une procédure d'asile simplifiée, qui les dispensait de passer 
par un tel entretien. Selon ses adversaires, cette formule 
simplifiée a permis au groupe Etat islamique d'infiltrer en 
Europe des djihadistes chargés de commettre des attentats. 
     --- 
    BEYROUTH - Un double attentat suicide visant deux 
restaurants de Kamichli, ville contrôlée par les Kurdes dans le 
nord-est de la Syrie, a fait hier soir plusieurs dizaines de 
morts et blessés, indiquent un responsable kurde et 
l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). 
    Les deux explosions dans cette localité de la province 
d'Hassaké, proche de la frontière turque pourraient être le fait 
de l'Etat islamique, a déclaré Redur Xelil, porte-parole de la 
milice kurde YPG, sans avancer de bilan précis. 
    De son côté, l'OSDH estime qu'au moins 16 personnes ont été 
tuées et 22 blessées par ce double attentat commis dans un 
quartier habité par des chrétiens.  
     --- 
    BEYROUTH - L'armée syrienne et ses milices supplétives ont 
lancé une nouvelle offensive sur le plateau du Golan, dans le 
cadre d'une vaste opération menée pour reprendre les zones du 
sud du pays tenues par les rebelles, selon ces derniers. 
    Les forces gouvernementales ont attaqué à l'aube le village 
de Samdania al Gharbiya, proche de la frontière israélienne, et 
leur état-major assure qu'elles s'en sont emparées. Selon les 
insurgés, les combats se poursuivent.     
     --- 
    PEKIN - La Française Ursula Gauthier, correspondante de 
L'Obs en Chine, va devoir quitter le pays vendredi, les 
autorités ayant refusé de renouveler son accréditation pour 2016 
après un article sur la politique du gouvernement dans la région 
autonome du Xinjiang. 
    La journaliste y soulignait que, quelques heures après que 
le président chinois Xi Jinping eut déclaré que la Chine se 
tenait aux côtés de la France après les attentats du 13 novembre 
à Paris et Saint-Denis, le ministre chinois de la Sécurité 
publique annonçait l'arrestation de suspects pour l'attaque 
d'une mine de charbon en septembre dans le Xinjiang. "Belle 
solidarité, mais non dénuée d'arrière-pensées", écrivait-elle. 
     --- 
    PARIS - SOS Racisme a demandé à François Hollande d'annoncer 
l'abandon de son projet d'extension de la déchéance de 
nationalité française pour les binationaux coupables de faits de 
terrorisme, lors de ses voeux de nouvel an aux Français. 
    Le mouvement antiraciste accuse le chef de l'Etat, dans une 
lettre ouverte, d'avoir créé un "malaise" dans le pays en 
proposant l'inscription de cette mesure dans la Constitution, 
après les attentats du 13 novembre à Paris. 
    "Votre responsabilité est d'autant plus lourde que votre 
manœuvre, derrière des mots ronflants, n'a pour seule motivation 
que votre réélection en 2017", ajoute-t-il . "Ces derniers 
jours, vous avez fait mal à la France."     
     --- 
    PARIS - Le compte personnel de prévention de la pénibilité 
(CPPP), dont les derniers décrets d'application sont publiés au 
Journal officiel jeudi, sera comme prévu pleinement effectif au 
1er juillet 2016, malgré les vives critiques du patronat 
français. 
    Ce dispositif, créé par la loi du 20 janvier 2014 sur les 
retraites, a été partiellement mis en place le 1er janvier 2015 
sur la base de quatre facteurs de risque (travail de nuit, 
travail posté avec changement d'horaires, travail répétitif et 
activités en milieu hyperbare).  
    A partir du 1er juillet 2016, six autres facteurs seront 
pris en compte : postures pénibles, manutention manuelle de 
charges, agents chimiques, vibrations mécaniques, températures 
extrêmes et bruit. 
 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant