RESUME DE L'ACTUALITE A 17h00 GMT (24/12)

le
0

PARIS - Le chômage a poursuivi sa hausse en novembre en France, progressant dans toutes les tranches d'âge, y compris chez les moins de 25 ans qui bénéficient le plus des contrats aidés, selon les chiffres publiés aujourd'hui par le ministère du Travail. Les demandeurs d'emploi de catégorie A (sans aucune activité) ont augmenté ainsi de 0,8% en France métropolitaine, après une hausse similaire au mois d'octobre. Leur nombre s'est accru de 27.400 pour atteindre 3.488.300. L'opposition de droite et la gauche de la gauche ont dénoncé la "politique désastreuse" de l'exécutif après la publication de ce nouveau nombre record de chômeurs à la veille de Noël. --- MOSCOU - L'Otan cherche à faire de l'Ukraine la "ligne de front" de son conflit avec la Russie, a affirmé le vice-ministre russe de la Défense Anatoli Antonov alors que de nouvelles négociations de paix entre la Russie, l'Ukraine et l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) devaient reprendre dans la journée à Minsk. Le parlement ukrainien s'était prononcé la veille pour l'abandon du statut de pays non-aligné et en faveur d'un rapprochement avec l'Alliance atlantique. "Les pays de l'Otan ont poussé Kiev à prendre cette décision contre-productive pour chercher à faire de l'Ukraine une ligne de front du conflit avec la Russie", a déclaré Anatoli Antonov, cité par l'agence de presse Interfax. --- AMMAN - L'armée jordanienne a confirmé la capture, par les djihadistes de l'Etat islamique, d'un de ses pilotes dont l'avion a été abattu par une roquette "au cours d'une mission militaire contre les repaires d'un groupe terroriste". "La Jordanie tient le groupe responsable de la sécurité et de la vie du pilote", dit-elle dans un communiqué. Un porte-parole du gouvernement jordanien a précisé que l'appareil a été "abattu par une roquette". Une opération pour tenter de récupérer le soldat a été lancée, en vain, avant qu'il soit capturé. --- WASHINGTON - Un Noir de 18 ans a été tué hier soir par un policier à une station service de Berkeley, dans la banlieue de Saint-Louis, non loin de Ferguson, où la mort de Michael Brown, en août, a donné lieu à plusieurs nuits d'émeutes, rapportent les forces de l'ordre et la presse locale. Le jeune homme a pointé une arme en direction de l'agent qui venait à sa rencontre, a indiqué le chef de la police du comté de Saint-Louis, Jon Belmar, devant la presse. Selon le St. Louis Post-Dispatch, entre 200 et 300 personnes se sont rassemblées sur les lieux de la fusillade et un groupe d'une cinquantaine de policiers présents sur place a essuyé des jets de pierres. Deux policiers ont été blessés et quatre personnes ont été interpellées pour agression. --- GAZA - Un membre de l'aile militaire du Hamas a été tué dans une fusillade avec des militaires israéliens en bordure de la bande de Gaza, a-t-on appris auprès du personnel médical palestinien. Un soldat a été blessé lors de l'incident, a précisé l'armée israélienne. Selon un communiqué de Tsahal, une patrouille a été prise pour cible par des tireurs embusqués à la frontière, dans le sud de l'enclave, ce qui a donné lieu à une riposte terrestre a et aérienne. --- LOS ANGELES - Sony Pictures a annoncé qu'il autorisait finalement la sortie le 25 décembre du film "The Interview" dans plus de 200 salles, une semaine après avoir suspendu la diffusion de cette comédie à la suite d'une cyberattaque. Le directeur général Sony Pictures, Michael Lynton, a expliqué dans un communiqué que des efforts étaient actuellement entrepris pour rendre le film visible dans plus de cinémas et sur différentes plates-formes de diffusion. SEOUL - La Corée du Sud a invité Pékin à coopérer à l'enquête ouverte après le piratage informatique de l'exploitant de ses centrales nucléaires, qui semble provenir du nord-est de la Chine, a-t-on appris de source proche du parquet à Séoul. La compagnie Korea Hydro and Nuclear Power (KHNP), opérateur des 23 réacteurs nucléaires sud-coréennes, a fait savoir lundi que ses systèmes informatiques avaient été attaqués. La piste nord-coréenne n'a pas écartée mais rien ne permet pour le moment de l'étayer, a-t-on précisé. --- PARIS - Entre 70 et 80% des cabinets sont fermés dans le cadre d'un mouvement de grève des médecins libéraux contre les "mesures délétères" du gouvernement et le mouvement devrait s'amplifier d'ici la fin de l'année, selon la confédération des syndicats médicaux français (CSMF). "La semaine sans médecins libéraux est d'ores et déjà un succès : selon les régions, entre 70% et 80% des cabinets de ville ont 'baissé le rideau' le 24 décembre", écrit le CSMF, principal syndicat de médecins libéraux, dans un communiqué. "Et, d'après les premières remontées du terrain, ce mouvement va se poursuivre et encore s'amplifier entre Noël et le nouvel an". Les médecins libéraux, généralistes comme spécialistes, réclament une revalorisation du tarif des consultations et protestent contre certains points contenus dans le projet de loi santé de Marisol Touraine, qui doit être débattu au printemps. --- LILLE - Le projet de reprise du géant verrier Arc International, qui emploie 10.520 personnes dans le monde, dont plus de la moitié en France, a été confirmé à l'issue d'un comité d'entreprise extraordinaire à Arques (Pas-de-Calais). "Un accord important a été conclu avec un investissement de 60 millions d'euros" a déclaré le ministre de l'Economie Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à l'issue du CE et d'une rencontre avec les salariés. "90% des emplois sont sauvés, c'est un site qui a à faire face à des défis, l'avenir n'était pas assuré, il l'est maintenant. Il y a un avenir pour Arc International", a ajouté le ministre qui a précisé que la signature de cet accord se ferait en février 2015. --- PARIS - Le Syndicat national des pilotes de ligne, qui a déjà remporté début décembre une victoire contre Air France pour non-respect du droit de grève, va déposer une nouvelle plainte contre la compagnie qu'il accuse à nouveau d'irrégularités dans la gestion des plannings lors de la grève de septembre dernier, a déclaré à Reuters le président du syndicat, Erick Derivry. Le Tribunal de grande instance (TGI) de Bobigny a condamné le 4 décembre dernier Air France à verser 10.000 euros au SNPL, estimant que la compagnie aurait dû rétablir immédiatement les plannings initiaux des pilotes après l'annulation d'un mouvement de grève prévu à partir du 2 mai, selon un jugement consulté par Reuters, confirmant une information de l'AFP.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant