RESUME DE L'ACTUALITE A 17h00 GMT (23/02)

le
0

PARIS - L'hebdomadaire Charlie Hebdo, cible d'un attentat qui a fait douze morts le 7 janvier dernier, sortira demain son deuxième numéro post-attaques, qui sera tiré à 2,5 millions d'exemplaires, annonce Libération. Le quotidien héberge l'équipe de Charlie Hebdo dans ses locaux depuis l'attentat qui a décimé sa rédaction. Une semaine après les attaques, Charlie Hebdo avait publié un "numéro des survivants", avec Mahomet en une, tiré à huit millions d'exemplaires. Mais aucun autre numéro n'était sorti depuis. "C'est reparti", peut-on lire sur la une de ce deuxième numéro post-attentats. Sous le texte, une meute de "clébards hostiles", selon Libération, parmi lesquels on reconnaît le Pape, la présidente du Front national Marine Le Pen, le chef de l'UMP Nicolas Sarkozy et un djihadiste, court après un chien qui tient le magazine dans le museau. --- PARIS - Une quarantaine de mesures d'interdiction de sortie du territoire sont en préparation à l'encontre de Français soupçonnés de vouloir aller faire le djihad en Syrie, a annoncé aujourd'hui le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. D'ores et déjà, six majeurs se sont vu signifier ces jours derniers une telle interdiction, qui peut être contestée devant le tribunal administratif, a-t-il précisé à la presse. Ces six personnes, "essentiellement des jeunes", ont vu leurs passeports et leurs cartes d'identité confisqués pour six mois renouvelables. Il s'agit de la première application de la mesure phare du nouvel dispositif antiterroriste mis en place par le gouvernement pour faire face aux filières de recrutement de combattants en France. --- PARIS - La France a engagé officiellement aujourd'hui son porte-avions Charles de Gaulle dans la lutte contre l'Etat islamique (EI) en Irak, portant les forces françaises mobilisées dans le cadre de l'opération Chammal à 3.200 soldats et 36 avions de chasse. La mission du groupement aéronaval français, qui mobilise quelque 2.600 hommes, est prévue pour durer "plusieurs semaines", a-t-on indiqué à l'état-major des armées françaises. "Déployer le groupe aéronaval français n'est jamais anodin", a souligné le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, qui a effectué une visite surprise sur le porte-avions ce matin. "C'est ici un signal politique fort, qui vient conforter la détermination de la France à vaincre cette barbarie que représente Daech (acronyme arabe de l'Etat islamique, NDLR)." --- NEW DELHI - Jean-Yves Le Drian rencontrera son homologue indien demain à New Delhi pour parler du contrat de vente à l'Inde de 126 avions de combat Rafale. Dassault Aviation mène des discussions exclusives depuis trois ans avec l'Inde mais le contrat n'est toujours pas signé, notamment en raison de divergences sur les garanties demandées au groupe français sur les 108 avions qui seront construits en Inde par Hindustan Aeronautics. --- ATHENES - La Grèce va transmettre au plus tard ce soir à ses partenaires européens la liste des réformes à venir, parmi lesquelles la lutte contre l'évasion fiscale et la corruption, a confirmé un porte-parole du gouvernement d'Alexis Tsipras. "Nous discutons avec nos partenaires pour faire en sorte que cette liste soit acceptée", a dit Gabriel Sakellaridis qui s'exprimait sur la chaîne de télévision Skai. Le gouvernement grec a conclu in extremis vendredi soir un accord avec les ministres des Finances de la zone euro pour prolonger de quatre mois l'aide financière dont bénéficie Athènes. En vertu de ce compromis qui écarte à brève échéance un risque de cessation de paiement, la Grèce doit soumettre à l'Eurogroupe cette lettre d'engagement contenant la liste des mesures que le gouvernement Tsipras prévoit de prendre durant cette prolongation du plan de sauvetage international. --- KIEV - L'armée ukrainienne a déclaré qu'elle ne pouvait pas commencer à retirer ses armes lourdes des lignes de front parce que les attaques des séparatistes prorusses continuent en dépit de l'accord de cessez-le-feu. Les affrontements ont significativement perdu en intensité ces derniers jours dans l'est de l'Ukraine. Au cours du week-end, les deux parties ont annoncé s'être mises d'accord sur un début de retrait des armes lourdes, une des conditions de l'accord de Minsk 2 entré en vigueur le 15 février. --- LE CAIRE - Le militant égyptien des droits de l'homme Alaa Abdel Fattah a été condamné aujourd'hui à cinq ans de prison pour atteinte à la législation encadrant les manifestations. Figure du soulèvement qui a chassé du pouvoir le président Hosni Moubarak début 2011, l'opposant et blogueur a été arrêté en octobre dernier. Affaibli par une grève de la faim, il a dû être hospitalisé le mois dernier. Adoptée en 2013, la loi sur les manifestations est dénoncée par les organisations de défense des droits de l'homme comme un recul en matière de respect des libertés publiques par rapport aux acquis du soulèvement populaire de 2011. --- TRIPOLI - La Chambre des représentants, parlement libyen élu en juin dernier et replié à Tobrouk, dans l'est de la Libye, a décidé de suspendre sa participation aux négociations de paix menées sous l'égide des Nations unies, a annoncé aujourd'hui à Reuters le député Essam al Arabi, sans donner d'explication. Ces derniers jours, les djihadistes de l'Etat islamique ont mené plusieurs attaques et attentats suicides à travers le pays. --- GENEVE - Les discussions sur le programme nucléaire iranien entre Téhéran et le groupe P5+1 (Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Chine, Russie et Allemagne) reprendront la semaine prochaine, a indiqué un responsable américain à Genève. Cette rencontre entre les négociateurs iraniens et les directeurs politiques du P5+1 aura lieu à Genève, rapporte l'agence de presse iranienne Fars, qui cite le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif. --- PARIS - L'avenir d'Areva, qui a fait état d'une perte de près de cinq milliards d'euros en 2014, passe par des synergies avec EDF et le Commissariat à l'énergie atomique (CEA), a déclaré la ministre de l'Energie Ségolène Royal. Le groupe d'énergie nucléaire, détenu à environ 87% par l'Etat, a annoncé aujourd'hui une perte de près de 5 milliards d'euros en 2014, poussant les investisseurs à s'interroger sur une éventuelle augmentation de capital. "Ma préoccupation (...), c'est de constituer une filière forte du nucléaire en créant des synergies et cela, c'est très nouveau, entre EDF, Areva et le Commissariat à l'énergie atomique", a dit Ségolène Royal à des journalistes. --- PARIS - François Hollande et Matteo Renzi doivent annoncer demain leur engagement définitif en faveur du Lyon-Turin en soumettant le projet ferroviaire aux financements communautaires prévus pour constituer un réseau de transports transeuropéen. Le président français et le président du conseil italien, réunis pour un sommet franco-italien à l'Elysée, prévoient aussi de signer un avenant à l'accord bilatéral de 2001 qui engagera les deux pays dans la phase de travaux définitifs, indique-t-on dans l'entourage du président français. --- PARIS - Le président du Crif, Roger Cukierman, est sous le feu croisé de personnalités juives et musulmanes après avoir jugé Marine Le Pen "irréprochable" et estimé que tous les actes antisémites étaient aujourd'hui commis par de jeunes musulmans. Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a annoncé qu'il boycotterait le dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France, ce soir. Alors que le FN est donné en tête aux élections départementales par plusieurs sondages, Roger Cukierman a déclaré aujourd'hui sur Europe 1 : "Je crois qu'on est tous conscient dans le monde juif que derrière Marine Le Pen, qui est irréprochable personnellement, il y a tous les négationnistes, tous les vichystes, tous les pétainistes", a-t-il dit. Le président du Crif n'a pas mis en cause le FN lorsqu'il s'agit des actes antisémites: "Le Front national est un parti pour lequel je ne voterai jamais, mais c'est un parti qui aujourd'hui ne commet pas de violences". "Il faut dire les choses: toutes les violences aujourd'hui sont commises par des jeunes musulmans. Bien sûr, c'est une toute petite minorité de la communauté musulmane et les musulmans en sont les premières victimes", a-t-il ajouté.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant