RESUME DE L'ACTUALITE A 17h00 GMT (21/02)

le
0
PARIS - La société de conseil que François Fillon a créée en 
juin 2012 ne pose aucun problème juridique et le candidat de la 
droite n'est pas intervenu en faveur d'un de ses clients, le 
groupe d'assurances Axa, lors des débats au Parlement, peut-on 
lire dans un courrier du déontologue de l'Assemblée nationale. 
    Saisi par des députés de la majorité, Ferdinand 
Mélin-Soucramanien estime que, "sur le plan juridique, les 
activités de M. François Fillon au sein de la société 2F Conseil 
sont en conformité avec l'article (...) du Code pénal" dans la 
mesure où elles ont été entamées avant le début de son mandat. 
    Sur le plan de la déontologie, il ajoute que le député LR de 
Paris "n'a pris aucune position, ni signé aucun amendement" et 
qu'en outre il n'est intervenu "à aucun moment" dans le débat 
sur la transposition en droit national de la directive 
européenne relative aux activités d'assurance, selon ce texte. 
     --- 
    PARIS - Les cinq principaux candidats à l'élection 
présidentielle, François Fillon, Benoît Hamon, Marine Le Pen, 
Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon, débattront le 20 mars à 
partir de 21h00 sur TF1, a annoncé aujourd'hui la chaîne. 
     --- 
    PARIS - Marine Le Pen reste en tête des intentions de vote 
pour le premier tour de la présidentielle avec 27% à 28% selon 
les hypothèses, devant François Fillon (20-21%), qui, avec un 
gain de trois points, relègue Emmanuel Macron en troisième 
position (17-18,5%, -5), selon un sondage Elabe pour BFM TV et 
L'Express diffusé aujourd'hui. 
    Dans l'hypothèse où le président du MoDem François Bayrou, 
qui dévoile ses intentions mercredi, se présente, Marine Le Pen 
recueillerait 27% des voix (+1,5), devant François Fillon (20%, 
+3) et Emmanuel Macron (17%, -5). Le candidat socialiste Benoît 
Hamon perd trois points à 12% d'intentions de vote, à égalité 
avec le candidat de "La France insoumise", Jean-Luc Mélenchon, 
dont le score est inchangé. 
     --- 
    PARIS - Benoît Hamon s'est dit aujourd'hui "confiant et 
optimiste" pour la conclusion d'un accord avec Yannick Jadot 
cette semaine en vue de l'élection présidentielle d'avril-mai. 
    Le candidat socialiste ne s'est en revanche guère montré 
optimiste sur la possibilité d'un accord avec Jean-Luc 
Mélenchon, le candidat de La France insoumise. 
     --- 
    PARIS - Alain Juppé presse aujourd'hui François Fillon, 
qu'il soutient pour la présidentielle par "un choix de raison", 
de "prendre davantage en compte" les attentes des électeurs qui 
l'ont plébiscité lors de la primaire de la droite et du centre. 
    Dans un billet posté sur son blog sous le titre "Un choix de 
raison", le maire de Bordeaux, perdant du second tour de la 
primaire, sort de son silence pour réaffirmer qu'il ne se 
prêtera pas à "un plan B" visant à remplacer François Fillon, 
sous le coup d'une enquête judiciaire.     
     --- 
    BEYROUTH - Une rencontre à Beyrouth entre Marine Le Pen et  
le mufti de la République du Liban, Abdel Latif Deriane, a été 
annulée après le refus de la présidente du Front national de se 
voiler pour cet entretien. 
    La candidate à l'élection présidentielle française est 
entrée dans le bâtiment et en est ressortie aussitôt, en 
expliquant qu'elle ne voulait pas porter de voile. 
    "J'ai rencontré le grand mufti d'Al Azhar", l'université 
égyptienne qui est une des autorités de l'islam sunnite, 
a-t-elle dit à la sortie. "La plus haute autorité sunnite du 
monde n'a pas eu cette exigence." 
    "Mais c'est pas grave. Vous transmettrez au grand mufti ma 
considération mais je ne me voilerai pas", a poursuivi Marine Le 
Pen. "On ne me met pas devant le fait accompli." 
     --- 
    TEL AVIV - Un soldat israélien reconnu coupable d'homicide 
après avoir abattu un Palestinien blessé et désarmé à la suite 
d'une agression au couteau il y a un an en Cisjordanie a été 
condamné aujourd'hui à dix-huit mois de prison. 
    Le sergent Elor Azaria, un conscrit qui possède la double 
nationalité franco-israélienne, était passible de vingt ans de 
prison pour avoir tiré une balle dans la tête du Palestinien 
près d'Hébron en mars 2016. Le procureur du tribunal militaire 
l'ayant reconnu coupable le mois dernier avait réclamé entre 
trois et cinq ans de détention. 
     --- 
    WASHINGTON - Donald Trump s'apprête à annuler plusieurs 
règles édictées sous Barack Obama en matière de protection de 
l'environnement, selon le Washington Post qui cite des sources 
anonymes. Le président américain, qui pourrait signer cette 
semaine des décrets en ce sens, devrait notamment donner 
instruction au département fédéral de l'Intérieur de lever 
l'interdiction frappant l'octroi de nouvelles concessions de 
mines de charbon sur des terres fédérales. 
     --- 
    JUBA - Les autorités du Soudan du Sud se sont engagées 
aujourd'hui à ouvrir un accès sécurisé aux ONG vers les régions 
du pays en proie à la famine. Le gouvernement sud-soudanais a 
déclaré hier l'état de famine dans plusieurs parties du 
territoire, frappées par les effets conjugués de la guerre 
civile, de la baisse de la production agricole du fait d'une 
grave sécheresse et de l'hyperinflation. 
    D'après les autorités de Juba, près de la moitié des 11 
millions d'habitants du pays, indépendant depuis 2011, seront en 
état d'insécurité alimentaire d'ici juillet. 
     --- 
    PARIS - Trois hommes soupçonnés de vouloir partir en Syrie 
ou de commettre des actions violentes ont été interpellés 
aujourd'hui en France par les services antiterroristes. Ils ont 
été arrêtés par la Direction générale de la sécurité intérieure 
(DGSI) à Clermont-Ferrand, Marseille et dans la Région 
parisienne. Les suspects "ont été arrêtés dans le cadre d'une 
enquête préliminaire ouverte en janvier dernier pour des 
soupçons de départ en Syrie ou de passage à l'acte en France", a 
précisé la source judiciaire. Lors des perquisitions, les 
enquêteurs ont trouvé des armes factices, une grenade à plâtre 
et un gilet tactique, a-t-elle ajouté. 
     --- 
    PARIS - L'embellie de l'emploi des cadres devrait se 
prolonger en 2017 en France, avec un niveau d'embauches bien 
parti pour dépasser son pic d'avant-crise, estime l'Apec dans 
une étude publiée aujourd'hui. Les 11.000 entreprises 
interrogées par l'Agence pour l'emploi des cadres anticipent 
ainsi, selon une prévision médiane, d'embaucher 216.500 cadres 
cette année, soit 6% de plus qu'en 2016, un exercice déjà en 
progression de 12,7% par rapport en 2015. La fourchette des 
prévisions de recrutements de cadres recueillies par l'Apec va 
de +2% à +10%.         
     --- 
    PARIS - PSA multiplie depuis deux jours les démarches pour 
convaincre l'Allemagne d'accepter son projet de reprise d'Opel, 
en promettant de respecter tous les accords syndicaux existants 
au sein de la filiale européenne de General Motors. PSA a 
annoncé mardi dernier qu'il étudiait une acquisition potentielle 
d'Opel/Vauxhall, soulevant une vague de craintes sur le maintien 
des sites et des emplois en Allemagne et au Royaume-Uni. Opel 
emploie en tout 38.000 personnes, dont la moitié sur le sol 
allemand et 4.500 sur le sol britannique. 
 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant