RESUME DE L'ACTUALITE A 17h00 GMT (15/11)

le
0
    PARIS - L'homme d'affaires Ziad Takieddine affirme avoir 
remis trois mallettes d'argent libyen à Claude Guéant et à 
Nicolas Sarkozy avant la présidentielle de 2007, ce que l'ancien 
chef de l'Etat et son ancien directeur de campagne démentent 
formellement. 
    Dénonçant une "manipulation grossière", les avocats des deux 
hommes ont annoncé des poursuites contre l'intermédiaire 
franco-libanais. 
    Dans un entretien filmé accordé au site d'informations 
Mediapart, Ziad Takieddine, mis en examen dans d'autres 
dossiers, précise que le montant total de ces remises d'argent 
s'élevait à 5 millions d'euros. 
    Il s'en prend violemment à l'ancien chef de l'Etat 
aujourd'hui candidat à la primaire présidentielle de la droite 
pour 2017 dont le premier tour aura lieu dimanche, auquel il 
reproche de vouloir briguer un nouveau mandat. 
         
    PARIS - Les écarts se réduisent entre les trois principaux 
rivaux de la primaire à droite pour l'élection présidentielle de 
2017, selon un sondage Ifop pour Paris Match, iTELE et Sud-Radio 
qui donne Alain Juppé toujours en tête mais talonné par Nicolas 
Sarkozy et un François Fillon en pleine ascension. 
    Selon ce sondage effectué entre le 31 octobre et le 14 
novembre auprès de 647 personnes certaines de participer à cette 
primaire, le maire de Bordeaux recueille 33% des intentions de 
votes au premier tour, soit quatre points de moins qu'il y a 
deux semaines. L'ancien chef de l'Etat recueille pour sa part 
30% des intentions de vote (-1 point). 
    Son ex-Premier ministre, qui était parti à 9% des intentions 
de vote il y a un an et stagnait ces derniers mois autour de 
11-12%, fait en revanche une percée à 20%, tandis que l'ancien 
ministre Bruno Le Maire s'effondre, à 8%. 
     
    PARIS - L'ancien ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, 
annoncera mercredi sa candidature à l'élection présidentielle de 
2017, a-t-on appris dans son entourage. 
    Emmanuel Macron fera une déclaration à la presse lors d'une 
visite à un centre d'apprentissage de Bobigny, en 
Seine-Saint-Denis, près de Paris.  
     --- 
    MARRAKECH, Maroc - François Hollande a exhorté les 
Etats-Unis à respecter les engagements pris dans le cadre de 
l'accord de Paris sur la lutte contre le réchauffement 
climatique, message adressé au président élu Donald Trump, 
climatosceptique déclaré. 
    L'accord universel conclu en décembre 2015 pour maintenir le 
réchauffement climatique sous 2°C, si possible sous 1,5°C, et en 
vigueur depuis le 4 novembre, est "irréversible en droit et en 
fait", a déclaré le chef de l'Etat français à Marrackech, où se 
tient la 22e conférence des parties à la Convention des Nations 
Unies sur le climat (COP22). 
    "Les Etats-Unis, première puissance économique mondiale, 
deuxième émetteur de gaz à effet de serre, doivent respecter les 
engagements qui ont été pris", a-t-il poursuivi. "Ce n'est pas 
simplement leur devoir, c'est leur intérêt."     
     --- 
    WASHINGTON - Barack Obama a déclaré hier qu'il nourrissait 
des inquiétudes quant à la présidence de Donald Trump tout en 
estimant que le cadre de la fonction et les responsabilités 
gigantesques qui l'accompagnent modifierait le comportement de 
son successeur. 
    "Cette fonction a une façon de vous réveiller", a-t-il dit 
lors d'une conférence de presse à la Maison blanche. "Les 
aspects de ses positions ou de ses prédispositions qui ne 
coïncident pas avec la réalité, il va s'apercevoir qu'elles 
seront rapidement bousculées parce que la réalité a une façon de 
s'imposer d'elle-même". 
    Les manifestations contre l'élection de Donald Trump à la 
Maison blanche sont entrées dans leur deuxième semaine hier, et 
des milliers de lycéens et collégiens ont à nouveau fait l'école 
buissonnière sous le mot d'ordre "Pas mon président". 
     --- 
    MOSCOU - Le ministre russe de l'Economie, Alexeï 
Oulioukaïev, interpellé la nuit dernière, a été inculpé pour 
corruption et extorsion et placé en résidence surveillée pour 
deux mois. 
    Cette inculpation intervient à la suite d'une plainte 
déposée contre lui par le premier groupe pétrolier russe, 
Rosneft, selon lequel le ministre l'a menacé à propos de l'achat 
de son concurrent Bachneft. Selon le Comité d'enquête, principal 
organe chargé des poursuites judiciaires en Russie, Oulioukaïev 
aurait prévenu qu'il nuirait à la compagnie pétrolière s'il ne 
touchait pas une commission. 
    Alexeï Oulioukaïev, dont les communications étaient sur 
écoutes, a été piégé par des enquêteurs qui se sont fait passer 
pour des intermédiaires, dit-on de source proche de l'enquête. 
Il a été interpellé alors qu'il acceptait un pot-de-vin de deux 
millions de dollars (1,85 million d'euros). Selon son avocat, 
Oulioukaïev nie avoir touché la moindre commission. 
     --- 
    BEYROUTH - La partie orientale d'Alep, tenue par les 
rebelles syriens, a connu ce matin ses premiers raids aériens 
depuis plusieurs semaines, a rapporté un responsable de la 
défense civile. 
    Ils ont fait au moins trois morts, selon l'Observatoire 
syrien des droits de l'homme (OSDH). Les raids ont eu lieu dans 
les quartiers d'Haïdariya, d'Hanano et de Sakhour, selon le 
responsable de la défense civile, nommé Ibrahim Abou al Laïs. 
"Nous n'avons pas connu ce genre d'attaques depuis plus de 15 
jours", a-t-il déclaré. 
     --- 
    PARIS - Sherpa, une association française de défense des 
victimes de crimes économiques, a déposé plainte mardi contre 
LafargeHolcim pour les conditions d'activité de la cimenterie 
Lafarge de Jalabiya, en Syrie, au cours des années passées. 
    Le Monde avait rapporté en juin que le cimentier français 
avait payé des taxes à l'organisation Etat islamique (EI) en 
2013 et 2014 afin de pouvoir continuer à fonctionner pendant la 
guerre. 
    Une porte-parole de LafargeHolcim a refusé de commenter 
cette action en justice.     
     --- 
    ROME - Des navires de secours sont arrivés dans la zone où 
au moins deux canots pneumatiques transportant des migrants ont 
chaviré lundi au large de la Libye dans une mer démontée, ont 
annoncé les gardes-côtes italiens. 
    Selon Mathilde Auvillain, porte-parole de l'organisation 
humanitaire SOS Méditerranée, chaque canot gonflable transporte 
environ 120 personnes.  
    Au total, 550 migrants originaires principalement d'Afrique 
de l'Ouest ont été sauvés lundi, ont dit les gardes-côtes 
italiens. 
     --- 
    LONDRES - Le gouvernement britannique a démenti le caractère 
officiel d'une note selon laquelle Londres n'aurait pas de plan 
général pour procéder à la mise en oeuvre du Brexit, ajoutant 
qu'elle avait été écrite pour le cabinet comptable Deloitte. 
    "Il s'agit d'un document non sollicité qui n'a rien à voir 
du tout avec le gouvernement", a déclaré une porte-parole de la 
Première ministre, Theresa May. 
    C'est au cabinet Deloitte de répondre, a-t-elle poursuivi. 
"Il apparaît que ceci est une ferme tentative de racolage à 
destination de l'industrie à présent relayée par les médias." 
 
    BERLIN - La chancelière allemande Angela Merkel a laissé 
entendre qu'il serait possible de débattre des critères de la 
liberté de circulation des personnes au sein de l'Union 
européenne, un propos vu comme un geste d'ouverture à l'égard du 
Royaume-Uni. 
    La liberté de circulation des personnes constitue, avec la 
liberté de circulation des biens, des services et des capitaux, 
l'une des quatre libertés fondamentales de circulation en 
vigueur dans l'UE. 
 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant