RESUME DE L'ACTUALITE A 16h30 GMT (20/09)

le
0

NEW YORK - Mahmoud Abbas a confirmé à Ban Ki-moon qu'il comptait mettre à exécution son projet de demande de reconnaissance à part entière d'un Etat palestinien par les Nations unies, où les tractations se poursuivent pour éviter l'épreuve de force.

Pour les Etats-Unis et Israël, la démarche initiée par le président de l'Autorité palestinienne est susceptible de déboucher sur une catastrophe.

Rencontrant lundi le secrétaire général de l'Onu au siège new-yorkais de l'organisation, Mahmoud Abbad a réitéré son intention de demander vendredi un vote du Conseil de sécurité sur cette question explosive, et ce malgré la certitude d'un veto américain, a dit son porte-parole, Nabil Abou Rdaineh.

---

SANAA - Six personnes ont été tuées mardi dans la capitale du Yémen, Sanaa, où des affrontements entre opposants au président Ali Abdallah Saleh et forces de l'ordre font rage pour le troisième jour consécutif, a-t-on appris auprès de témoins et de médecins.

Des tirs de roquettes ont fait deux morts sur une place où des manifestants campent depuis plusieurs mois pour réclamer la démission du chef de l'Etat, au pouvoir depuis trente-trois ans, et quatre militaires d'une unité ayant fait défection ont trouvé la mort dans des combats avec les forces gouvernementales.Ces décès portent à 62 morts le bilan des trois derniers jours, marqués par une flambée de violence sans précédent depuis le début de la contestation.

---

SYRTE/BANI WALID, Libye - Les forces du Conseil national de transition (CNT) ont suspendu mardi leurs offensives contre Syrte, Bani Walid et Sebha pour permettre aux civils de quitter les derniers bastions des partisans de Mouammar Kadhafi en Libye avant un nouvel assaut.

LE CAIRE - Mouammar Kadhafi affirme que son régime ne peut être renversé et que les bombardements de l'Otan "ne dureront pas", selon un message sonore diffusé mardi par la chaîne de télévision Arraï, basée en Syrie, sabs fournir d'indication sur le lieu et la date de cet enregistrement.

NEW YORK- Barack Obama a promis mardi que les Etats-Unis contribueraient à la reconstruction de la Libye et l'aideraient à exploiter son "extraordinaire potentiel".

---

KABOUL - L'ancien chef de l'Etat afghan Burhanuddin Rabbani, qui dirigeait le Haut Conseil pour la paix chargé de trouver une issue négociée à la guerre, a été tué mardi dans une attaque contre sa résidence à Kaboul. Un proche conseiller du président Hamid Karzaï a en outre été grièvement blessé.

A l'annonce de cette attaque, le président Hamid Karzaï a annulé son déplacement à l'Assemblée générale de l'Onu et ordonné à son avion de faire demi-tour pour rentrer en Afghanistan.

---

STRASBOURG - La Russie a été condamnée mardi par la Cour européenne des droits de l'homme pour le caractère inéquitable de la procédure qui a conduit au démantèlement du groupe pétrolier Ioukos et à l'emprisonnement de ses dirigeants.

---

ROME - Standard & Poor's a accentué la pression sur la zone euro, toujours empêtrée dans la crise de la dette, en abaissant d'un cran la note de crédit de l'Italie pour la ramener à un niveau inférieur à celle de la Slovaquie.

---

ATHENES - La Grèce espère conclure ce soir un accord avec ses bailleurs de fonds internationaux, de façon à percevoir une nouvelle tranche d'aide de huit milliards d'euros prévue pour octobre.

---

STRASBOURG - La Russie a été condamnée par la Cour européenne des droits de l'homme pour le caractère inéquitable de la procédure qui a conduit au démantèlement du groupe pétrolier Ioukos et à l'emprisonnement de ses dirigeants.

---

LJUBLJANA - Le gouvernement slovène de centre-gauche a perdu mardi un vote de confiance au parlement, ce qui pourrait provoquer des élections législatives anticipées dans ce pays de la zone euro. Le gouvernement a perdu la majorité au parlement en mai, ce qui l'a empêché de faire adopter des réformes économiques.

---

ANKARA - Une explosion certainement provoquée par une voiture piégée a fait trois morts et 15 blessés mardi dans un quartier du centre d'Ankara, abritant des bâtiments gouvernementaux, a déclaré le ministre turc de l'Intérieur, Naim Sahin.

---

PARIS - L'intervention télévisée de Dominique Strauss-Kahn a envenimé les rapports entre le camp de Martine Aubry et celui de François Hollande, qui craignent les retombées sur le PS du positionnement d'un homme dont l'attitude a beaucoup choqué l'opinion.

---

PARIS - Première femme à présider la France si elle devait entrer à l'Elysée, la candidate à la primaire socialiste Martine Aubry organise mercredi soir à Paris une réunion publique sur l'égalité hommes-femmes, thème-phare de son programme pour 2012.

---

PARIS - Le parquet de Paris a requis mardi la relaxe de Jacques Chirac, jugé en son absence depuis le 5 septembre pour détournement de fonds publics lorsqu'il était maire de Paris en 1992-1995.

---

BRUXELLES - Aucune décision n'a finalement été prise mardi sur la suppression du programme européen d'aide alimentaire aux plus démunis qui, selon les associations caritatives, fait planer la menace d'une crise humanitaire en Europe.

---

BORDEAUX - Lille a l'occasion de rejoindre Lyon à la tête de la Ligue 1 ce soir s'il s'impose à Bordeaux en match avancé de la 7e journée.

---

AUCKLAND, Nouvelle-Zélande - L'entraîneur du XV de France, Marc Lièvremont, a pris tout le monde à contre-pied en plaçant le demi de mêlée Morgan Parra au poste de demi d'ouverture pour affronter les All Blacks, samedi, dans le premier "crunch" de la Coupe du monde de rugby.

Mardi, dans le seul match de la journée, l'Italie a imposé son expérience à la Russie qui joue sa première Coupe du monde.

Les coéquipiers de Sergio Parisse se sont imposés 53-17 et ont marqué neuf essais. Les cinq points de leur victoire avec bonus offensif les replacent à la deuxième place de la Poule C à égalité avec l'Australie derrière l'Irlande.

En dehors des terrains, le Fidjien Dominiko Waqaniburotu a été suspendu trois semaines pour avoir asséné un placage dangereux au Springbok Patrick Lambie samedi dernier.

Un autre joueur des îles du Pacifique, le centre samoan Eliota Fuimaono-Sapolu, a échappé à une suspension grâce aux excuses qu'il a présentées après avoir commis un crime de lèse-IRB sur son compte Twitter.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant