RESUME DE L'ACTUALITE A 16h20 GMT (26/09)

le
0
     
     PARIS - Au lendemain de sa victoire au Sénat, la gauche a 
mis en garde lundi la majorité contre le "hold-up" que 
constituerait à ses yeux la réélection à la présidence de la 
haute assemblée de l'UMP Gérard Larcher.  
    Une semaine de tractations s'ouvre pour le vote du 1er 
octobre lors de ce "troisième tour" de scrutin qui portera au 
"plateau" le deuxième personnage de l'Etat, appelé à remplacer 
le président en cas d'empêchement ou de décès.  
    Malgré une cinglante défaite, la majorité croit encore en 
ses chances face au candidat socialiste Jean-Pierre Bel.  
    Le président du groupe PS au Sénat devra composer dans son 
propre camp avec la candidature de Catherine Tasca, ancienne 
ministre de la Culture de Lionel Jospin.  
    Mais, a-t-elle précisé sur France Inter, "il est hors de 
question qu'il y ait deux candidats socialistes dans l'hémicycle 
samedi. C'est au groupe de faire son choix et son choix 
s'imposera à tous".  
    Gérard Larcher a annoncé dès dimanche soir, alors que la 
gauche célébrait une prise historique (177 sénateurs, soit deux 
de plus que la majorité absolue), qu'il était candidat à sa 
propre succession.  
      
    PARIS - David Douillet a été nommé lundi ministre des Sports 
en remplacement de Chantal Jouanno, démissionnaire après son 
élection dimanche au Sénat, annonce l'Elysée.  
    La présidence de la République indique que les deux autres 
ministres qui étaient en lice aux sénatoriales, Gérard Longuet 
(Défense) et Maurice Leroy (Ville), restent en fonction. Le 
premier a été élu dans le département de la Meuse et le second 
battu dans le Loir-et-Cher.  
      
    PARIS - Le basculement à gauche du Sénat, à sept mois de 
l'élection présidentielle, complique encore la situation de 
Nicolas Sarkozy, qui continue de croire en ses chances de 
réélection malgré une accumulation de handicaps.  
    Le chef de l'Etat ne veut voir dans la victoire du Parti 
socialiste aux sénatoriales de dimanche que la suite logique des 
défaites de l'UMP à toutes les élections intermédiaires depuis 
2007 et mise sur la nature très différente de la présidentielle.  
    Nicolas Sarkozy n'a pas changé de ligne, assure son 
entourage : il juge "totalement déplacé" de parler de l'échéance 
de 2012 en pleine crise économique et financière et est 
"déterminé à travailler au quotidien pour les Français".  
    ---  
    PARIS - Nicolas Sarkozy a demandé lundi aux universités 
françaises de ne pas augmenter leurs droits d'inscription et 
plaidé pour une réforme continue du monde universitaire.  
    Le chef de l'Etat faisait le bilan, lors d'un colloque 
organisé par l'Institut Montaigne, de la réforme conduite sous 
son quinquennat, qui a accordé une grande autonomie aux 
universités françaises.  
    ---  
    PARIS - Milena Gaubert a affirmé lundi que sa mère, 
témoin-clef d'une affaire de corruption présumée lors de la 
présidentielle de 1995, avait menti dans le but de nuire à son 
père, Thierry Gaubert, en l'accusant d'en avoir été un rouage 
important.   
    Samedi, Hélène de Yougoslavie avait déclaré sur Europe 1 que 
son mari, ex-conseiller de Nicolas Sarkozy, avait rapporté de 
l'argent en espèces après des voyages en Suisse en compagnie de 
Ziad Takieddine, autre suspect du dossier.   
    "Il y a quelques mois, ma mère m'a confié qu'elle voulait 
emmerder mon père", a déclaré Milena Gaubert sur Europe 1, se 
disant "très choquée" par les propos de sa mère.   
    ---  
    PARIS - Le procès en appel du député-maire UMP du Ve 
arrondissement de Paris, Jean Tiberi, accusé de fraude 
électorale dans les années 1990, s'est ouvert lundi après 14 ans 
de procédure, sur une nouvelle demande de renvoi.  
    Déclaré inéligible pour trois ans en première instance en 
2009, mais resté maire et député grâce au caractère suspensif de 
son appel, Jean Tiberi, 76 ans, a en effet déposé plusieurs 
"questions prioritaires de constitutionnalité", (QPC) une 
procédure devenue classique dans les procès de délinquance 
politique.  
    ---  
    TRIPOLI - Les forces du conseil intérimaire désormais au 
pouvoir en Libye ont progressé lundi sur le front Est de Syrte, 
parvenant à dix km du centre de l'une des dernières villes 
tenues par les partisans de Mouammar Kadhafi.  
    Les journalistes de Reuters présents sur place ont pu voir 
des dizaines de 4x4 munis de canons anti-aériens avancer vers la 
ville natale du "guide de la révolution" alors que de l'autre 
côté, à l'ouest, deux chars aux mains du Conseil national de 
transition (CNT), positionnés à deux km du centre, bombardaient 
les forces loyalistes.   
    "Il y a une forte résistance dans les faubourgs de Syrte et 
il y a des tireurs embusqués pro-Kadhafi mais si Dieu le veut, 
nous entrerons ce soir dans Syrte", a déclaré un combattant du 
CNT, Emad al Amamy. Les anciens rebelles ont multiplié ce genre 
de déclarations dans leurs offensives de ces dernières semaines, 
mais elles ont souvent été démenties.  
    Dans l'ouest de la Libye, des partisans de Kadhafi ont 
attaqué la ville de Ghadamès, ce qui souligne la fragilité des 
positions tenues par le CNT.  
    ---  
   SANAA - L'opposition yéménite se prépare à une longue 
confrontation avec le président Ali Abdallah Saleh qui, tout en 
multipliant les promesses et les appels au dialogue, reste 
évasif sur son départ du pouvoir, réclamé depuis le début de 
l'année par la rue.  
    Rentré vendredi d'Arabie saoudite, à l'issue d'une 
convalescence de plus de trois mois pour soigner ses blessures 
après l'attentat dont il a été victime le 3 juin dans son palais 
de Sanaa, le chef de l'Etat s'est dit prêt dimanche soir, lors 
d'une intervention télévisée, à un "transfert pacifique" du 
pouvoir après des élections et s'est engagé à appliquer le plan 
de transition mis au point par le Conseil de coopération du 
Golfe (CCG).  
    ---  
    KABOUL - Un employé afghan a tué un ressortissant américain 
et en a blessé un autre lors d'une fusillade dans les bureaux de 
la CIA à Kaboul dimanche soir.  
    ---  
    JERUSALEM - La police israélienne a annoncé lundi 
l'arrestation d'un député du Hamas dans les locaux du Comité 
international de la Croix-Rouge (CICR) à Jérusalem-Est.   
    Ahmad Attoun y avait trouvé refuge en juin 2010 en compagnie 
d'un autre élu et d'un ancien ministre, tous deux membres du 
mouvement islamiste, lorsque les autorités israéliennes ont 
prononcé la nullité de leurs permis de séjour.  
    ---  
    ISLAMABAD - L'armée pakistanaise ne s'en prendra pas au 
réseau Haqqani, mouvement islamiste allié des taliban auquel 
Washington impute l'attaque de son ambassade à Kaboul, malgré 
les pressions grandissantes des Etats-Unis, écrit lundi un 
journal pakistanais.  
    ---  
  ATHENES - George Panpandréou, chef du gouvernement grec, a 
plaidé l'apaisement au sujet du contentieux sur les 
hydrocarbures de Méditerranée qui oppose Ankara et Nicosie, lors 
d'un entretien téléphonique avec son homologue turc Recep Tayyip 
Erdogan, a indiqué lundi son porte-parole.  
    ---  
    ATHÈNES - Le ministre grec des Finances, Evangelos 
Venizelos, a démenti lundi des articles de presse selon lesquels 
une stratégie de défaut ordonné de la Grèce aurait été débattue 
lors de sa rencontre avec la directrice générale du FMI et le 
président de la Banque centrale européenne, dimanche soir à 
Washington.  
    ---  
    MADRID - Le président du gouvernement espagnol, José Luis 
Rodriguez Zapatero, a dissous lundi le parlement, prélude aux 
élections législatives du 20 novembre qui devraient déboucher 
sur le retour de la droite au pouvoir.   
    Le scrutin a lieu avec quatre mois d'avance sur la date la 
plus tardive possible, mars 2012. La campagne officielle 
débutera le 4 novembre.  
    ---  
    DUNEDIN, Nouvelle-Zélande - La victoire record du Pays de 
Galles sur la Namibie 81-7 lundi  contredit les déclarations de 
l'international Rugby Board (IRB) sur le resserrement de l'écart 
entre les nations du rugby.    
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant