RESUME DE L'ACTUALITE A 16h15 GMT (15/06)

le , mis à jour à 18:30
0

ATHENES/BERLIN - La Grèce a réitéré aujourd'hui son refus de céder aux exigences de ses créanciers, notamment en ce qui concerne les retraites, après l'échec des pourparlers du week-end, ce qui fait craindre à la Commission européenne un basculement du pays dans un "état d'urgence" en cas de sortie de la zone euro. L'exécutif européen a annoncé hier l'échec de sa "dernière tentative" de discussions avec le gouvernement d'Alexis Tsipras, auquel il reproche de ne pas avancer de propositions convaincantes pour redresser les finances du pays et obtenir ainsi le versement d'une aide. La Commission a renvoyé le dossier aux ministres des Finances de la zone euro qui se réunissent jeudi dans le cadre de l'Eurogroupe et elle a prévenu qu'elle ne s'impliquerait à nouveau qu'en cas de nouvelles propositions grecques. Sans cette aide, la Grèce risque de ne pas pouvoir rembourser 1,6 milliard d'euros dus au Fonds monétaire international (FMI) le 30 juin et de se retrouver en situation de défaut sur sa dette, avec la perspective d'une sortie de la zone euro qui plongerait cette dernière dans l'inconnu. S'exprimant devant le Parlement européen, le président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi a néanmoins annoncé que, d'après les propos des responsables grecs, Athènes honorera ses obligations en intégralité et en temps voulu. --- TRIPOLI/WASHINGTON - L'Algérien Mokhtar Belmokhtar, figure de l'insurrection djihadiste en Afrique du Nord et au Sahel, a été tué lors d'une frappe aérienne des Etats-Unis en Libye, a annoncé hier soir le gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale. Le chef djihadiste est considéré comme l'organisateur de la prise d'otages de janvier 2013 sur le complexe gazier d'In Amenas en Algérie. Quarante personnes qui travaillaient sur le site avaient été tuées. Il est également connu pour avoir enlevé plusieurs étrangers. Le département américain de la Défense a confirmé que Mokhtar Belmokhtar avait été visé par la frappe aérienne de samedi soir, sans pouvoir dire s'il avait été tué. --- N'DJAMENA - Deux attentats imputés aux islamistes de Boko Haram ont fait au moins 27 morts, dont quatre assaillants, et une centaine de blessés aujourd'hui à N'Djamena. La capitale tchadienne, où se trouve le quartier général de la force régionale engagée contre la secte islamiste nigériane, avait jusqu'ici échappé aux attentats malgré les appels d'Abubakar Shekau, le chef du groupe armé. --- ALGER - François Hollande, qui a entamé cet après-midi une visite en Algérie, a dit sa volonté de renforcer le "combat commun" de la France et de l'Algérie contre le terrorisme, thème sur lequel il est venu recueillir les "conseils" d'Abdelaziz Bouteflika. "La sécurité, c'est la lutte contre le terrorisme et je veux aussi souligner le combat commun contre cet ennemi terrible, implacable auquel nous avons porté des coups, et encore récemment, ces dernières heures", a dit François Hollande à son arrivée à l'aéroport Houari-Boumediene. Il devait s'entretenir avec le Premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal, puis avec le président Abdelaziz Bouteflika, que l'on voit rarement en public en raison d'une santé fragile, à sa résidence privée de Zéralda. --- NEW YORK - Le républicain Jeb Bush, ancien gouverneur de Floride, fils et frère d'anciens locataires de la Maison blanche, doit officiellement annoncer aujourd'hui à Miami sa candidature à l'investiture du Parti républicain pour l'élection présidentielle américaine de novembre 2016. Dix candidats sont d'ores et déjà en lice pour tenter de ramener le Parti républicain à la Maison blanche, dont les sénateurs Ted Cruz, Marco Rubio et Rand Paul. Dans le camp démocrate, Hillary Clinton, candidate à l'investiture pour l'élection présidentielle de 2016, s'est posée samedi en championne de la défense des Américains moyens lors de son premier grand meeting de campagne hier à Roosevelt Island, à New York. --- KHARTOUM - Le président soudanais Omar al Bachir, qui fait l'objet d'un mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale, a regagné Khartoum malgré l'interdiction de quitter le territoire que lui avait signifiée la justice sud-africaine. Un juge sud-africain lui avait interdit la veille de quitter le pays, où il participait à un sommet de l'Union africaine, en attendant l'examen de la demande d'arrestation de la Cour pénale internationale (CPI), qui l'a inculpé de crimes de guerre, crimes contre l'humanité et génocide pour des faits commis au Darfour. --- CITE DU VATICAN - La justice du Vatican annonce l'ouverture en juillet du procès pour pédophilie d'un ancien archevêque accusé d'abus sexuels sur mineurs lorsqu'il était nonce apostolique en République dominicaine et de détention de matériel pédopornographique. Le pape François, qui prône la "tolérance zéro" pour les ecclésiastiques impliqués dans des affaires de pédophilie, a par ailleurs accepté la démission d'un archevêque et de son adjoint aux Etats-Unis, accusés d'avoir fermé les yeux sur des abus sexuels commis par un prêtre de leur archidiocèse. Le procès de Jozef Wesolowski, un Polonais de 66 ans réduit il y a un an à l'état laïque et privé de son immunité diplomatique à l'issue d'un procès canonique, sera le premier procès au Vatican pour pédophilie. La première audience aura lieu le 11 juillet. --- PARIS - Faute de majorité assurée à l'Assemblée sur la loi Macron, Manuel Valls passera une nouvelle fois en force pour faire adopter demain par les députés ce texte censé doper la croissance et l'activité, a-t-on appris de source parlementaire. L'article 49 alinéa 3 de la Constitution est une procédure contraignante qui permet au gouvernement de faire adopter sans vote un texte, modifié par les amendements qu'il souhaite introduire, lorsque sa majorité risque d'être défaillante. Le Premier ministre l'avait déjà invoqué en février dernier en première lecture pour couper l'herbe sous le pied des "frondeurs" du Parti socialiste et des écologistes qui ne voulaient pas de mesures comme l'extension du travail dominical, provoquant une onde de choc dans la majorité. --- LE BOURGET, Seine-Saint-Denis - La France nourrit de "grands espoirs" concernant de nouveaux contrats de vente de l'avion de combat Rafale de Dassault Aviation, a dit François Hollande. "Nous avons de grands espoirs pour des succès commerciaux du Rafale", a déclaré ce matin le chef de l'Etat au salon de l'aéronautique et de l'espace du Bourget (Seine-Saint-Denis). La France a engrangé depuis le début de l'année une série de succès à l'export pour le Rafale, jusque-là jamais vendu à l'étranger, en signant des contrats avec l'Egypte, l'Inde et le Qatar. --- PARIS - La cour d'appel de Paris a ramené à 100 millions d'euros le cautionnement d'un milliard d'euros initialement imposé au groupe HSBC Holdings dans l'enquête sur des soupçons de blanchiment de fraude fiscale par sa filiale suisse de banque privée en 2006-2007. HSBC Holdings avait déposé un recours contre l'ordonnance de contrôle judiciaire des juges, qui avait fixé ce cautionnement record, à payer avant le 20 juin. --- PARIS - Une trentaine de personnes ont été interpellées ce matin dans le cadre d'un vaste coup de filet contre le trafic de drogue mené dans le quartier de la Castellane à Marseille, a annoncé le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. De source policière, on apprend que parmi les personnes placées en garde à vue on trouve le chauffeur de Samia Ghali, sénatrice socialiste de Marseille et maire du 8e secteur de la ville. --- PARIS - Le groupe Michelin a annoncé le décès de François Michelin à l'âge de 88 ans. Héritier des frères Michelin qui ont fondé le groupe de pneumatiques en 1889, François Michelin a dirigé la société pendant 47 ans jusqu'en 2002, date à laquelle il transmet les rênes de l'entreprise à son fils Edouard, décédé accidentellement en 2006. Le groupe clermontois est actuellement présidé par Jean-Dominique Sénard.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant