RESUME DE L'ACTUALITE A 16h15 GMT (12/09)

le
0

BAGDAD - En déplacement à Bagdad, François Hollande a promis aujourd'hui au gouvernement irakien que la France augmenterait son aide militaire pour lutter contre l'Etat islamique mais a réservé à lundi toute annonce sur les moyens supplémentaires que Paris compte y consacrer. Le président français a rencontré à Bagdad son homologue Fouad Massoum, avec lequel il a ébauché une stratégie globale de lutte contre les djihadistes qui doit être validée lors de la conférence internationale qui se tiendra lundi à Paris. "L'objet de cette conférence, c'est de coordonner les aides, les soutiens, les actions pour l'unité de l'Irak et contre ce groupe terroriste", a dit François Hollande aux côtés de Fouad Massoum. Il a indiqué que la question de la participation de l'Iran, la grande puissance chiite de la région, n'avait pas été tranchée mais que les diplomaties française et irakienne travaillaient a une "participation la plus large possible". Alors que le président américain Barack Obama a autorisé des frappes aériennes en Syrie, François Hollande s'est refusé à dire s'il souhaitait que la France y participe. "Aujourd'hui c'est de l'Irak dont il s'agit", a-t-il dit. Le chef de l'Etat, accompagné des ministres des Affaires étrangères et de la Défense, Laurent Fabius et Jean-Yves Le Drian, a ensuite gagné Erbil, la capitale du Kurdistan irakien, où il a rencontré président Massoud Barzani. DJEDDAH, Arabie saoudite - Les Etats-Unis ont obtenu hier de leurs alliés arabes qu'ils acceptent de participer par "de nombreux aspects" à leur campagne militaire contre les djihadistes de l'Etat islamique, qui ont proclamé un califat sur les territoires qu'ils contrôlent en Irak et en Syrie. Dans un communiqué commun rendu public après une journée de discussions en Arabie saoudite autour du secrétaire d'Etat John Kerry, les Etats-Unis, l'Egypte, l'Irak, la Jordanie, le Liban et six pays du Golfe expriment la volonté de stopper l'afflux d'armes et d'argent à destination des djihadistes et de contribuer à la reconstitution des communautés "maltraitées". --- DOUCHANBE - Les nouvelles sanctions occidentales infligées à la Russie ont pour but de nuire au processus de paix, a estimé Vladimir Poutine, en déplacement au Tadjikistan, où il a ajouté que Moscou réfléchissait à des représailles. Le président russe, qui s'adressait à la presse à Douchanbé, à l'issue d'une réunion de l'Organisation de coopération de Shanghai, a en outre jugé ces mesures "un peu étrange" au regard du cessez-le-feu entré en vigueur récemment dans le cadre d'un plan de paix global. Le nouveau train de sanctions européennes à l'encontre de la Russie, qui vise notamment des entreprises publiques russes, est entré en vigueur ce vendredi. Au même moment, les Etats-Unis ont annoncé à leur tour de nouvelles sanctions visant des groupes pétroliers et des entreprises de défense et limitant l'accès des principales banques russes aux marchés américains de la dette et des actions. Washington cible pour la première fois la banque Sberbank. --- PRETORIA - Oscar Pistorius a été déclaré ce matin coupable d'homicide involontaire pour la mort de sa compagne Reeva Steenkamp le 14 février 2013. L'athlète paralympique sud-africain risque 15 ans de réclusion mais il pourrait échapper à la prison en raison de son casier judiciaire vierge. La peine sera annoncée le 13 octobre. En attendant, Oscar Pistorius restera en liberté sous caution. --- LONDRES - L'épidémie de fièvre Ebola en Afrique de l'Ouest a fait plus de 2.400 morts sur 4.784 personnes contaminées et cette évaluation sous-estime très probablement la réalité du bilan, a déclaré ce matin la directrice générale de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Margaret Chan a souligné que "l'épidémie d'Ebola qui ravage certaines parties d'Afrique de l'Ouest est la plus vaste, la plus complexe et la plus grave depuis près de 40 ans que la maladie a été découverte". --- EDIMBOURG - Les partisans du maintien de l'Ecosse au sein du Royaume-Uni disposent d'une légère avance sur les indépendantistes en vue du référendum d'autodétermination du 18 septembre, selon deux sondages publiés aujourd'hui qui créditent le camp du "No" à l'indépendance de 51 et 52% des intentions de vote. "C'est la première fois que le 'non' gagne du terrain depuis début août", a commenté le président de l'institut YouGov, Peter Kellner. Mercredi, le Premier ministre britannique, le conservateur David Cameron, s'est rendu à Edimbourg pour exhorter les Ecossais à ne pas détruire "la famille de nations" qui composent le Royaume-Uni. Le Parti travailliste, seule formation politique à pouvoir rivaliser en Ecosse avec les nationalistes, a également dépêché sur place plusieurs de ses parlementaires pour plaider la cause du "non". --- BELFAST - Le révérend Ian Paisley, ancien chef de file des unionistes protestants d'Irlande du Nord, est mort à l'âge de 88 ans, a annoncé aujourd'hui le Parti unioniste démocrate (DUP), qu'il avait fondé en 1971. Premier ministre d'Irlande du Nord en 2007 et 2008, avant de se retirer de la politique en raison notamment de problèmes de santé, il avait été surnommé "Docteur No" en raison de son intransigeance envers les partis catholiques d'Irlande du Nord, avec lesquels il a longtemps refusé de négocier. Il avait notamment refusé de participer aux négociations de paix qui ont aboutir en avril 1998 à l'"accord du Vendredi saint" entre catholiques et protestants, avancée historique vers la fin du conflit. Mais avait finalement noué des liens avec les républicains du Sinn Féin. --- ISLAMABAD - L'armée pakistanaise a annoncé aujourd'hui l'arrestation des agresseurs présumés de Malala Yousafzai, la jeune militante pour l'éducation des filles victime d'une tentative d'assassinat revendiquée par les taliban en octobre 2012. Devenue un symbole de la lutte pour les droits des femmes, Malala a obtenu l'an dernier le Prix Sakharov décerné par le Parlement européen et faisait partie des prétendants au prix Nobel de la paix. --- PARIS - Les violences à l'encontre de la communauté juive en France ont presque doublé au premier semestre 2014, selon des chiffres du ministère de l'Intérieur publiés par le service de protection de la communauté juive (SPCJ). Les actes antisémites ont augmenté de 126% par rapport au premier semestre de 2013 tandis que les menaces ont crû de 79%, selon ces chiffres publiés sur la page Facebook du SPCJ. --- PARIS - Le Conseil d'Etat a maintenu le gel des tarifs de l'électricité pour les particuliers au 1er août, contesté par les concurrents d'EDF qui estimaient que la condition d'urgence de la procédure n'était pas remplie. La juridiction administrative confirme l'annonce faite en juin par la ministre de l'Energie Ségolène Royal d'un gel des tarifs pour les particuliers au 1er août au lieu d'une hausse de 5% décidée en 2013. Le Premier ministre Manuel Valls a indiqué que le gel serait suivi à l'automne d'une augmentation moins importante que prévu, qui reste à préciser. --- PARIS - Le conglomérat chinois Fosun est reparti à l'assaut du Club Méditerranée en lançant aujourd'hui une surenchère de dernière minute sur le groupe de loisirs également convoité par le milliardaire italien Andrea Bonomi. Soutenu par le management du groupe, il propose maintenant de racheter le Club au prix de 22 euros par action, valorisant l'entreprise à 839 millions d'euros (860 millions dette comprise), soit 6% de plus que les 790 millions d'Andrea Bonomi. Déficitaire, le Club Med est en difficulté depuis de nombreuses années, souffrant de la crise en Europe où il réalise encore 70% de ses ventes. Il a opté pour un repositionnement sur le haut de gamme et un développement dans les pays émergents, notamment en Chine où il vient d'ouvrir un troisième village.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant